La Cup menstruelle – Lamazuna

Mon avis sur la cup (coupe) menstruelle Lamazuna

Encore un produit de la très chouette marque Lamazuna que je vous présente ! Après l’éponge Konjac, le shampoing solide, le déodorant solide et les lingettes démaquillantes, c’est au tour de la cup (ou coupe) menstruelle ! Après des dizaines d’années d’utilisation dans les pays scandinaves et anglo-saxons, la cup menstruelle commence à faire beaucoup parler d’elle en France ces dernières années. D’autant plus depuis le reportage choc sur les tampons et le choc toxique paru dernièrement sur France 5 (le replay ici).
Après plus d’un an d’utilisation, j’ai eu envie de venir moi aussi vous parler de cette Cup, ainsi que de sa cohabitation avec mon stérilet en cuivre.

Alors qu’est ce que la coupe menstruelle, pourquoi s’y mettre, que vaut celle de Lamazuna et est-il possible d’allier cup menstruelle et stérilet en cuivre ?

Qu’est ce que la cup (ou coupe) menstruelle ?

Mon avis sur la cup (coupe) menstruelle Lamazuna

La cup menstruelle est une protection hygiénique qui sert à remplacer les tampons. En forme d’entonnoir (sans le trou au bout, of course) , elle vient se placer à l’intérieur du vagin afin de récolter le sang de vos menstruations. Quand elle est pleine, il suffit de la vider et de la rincer sous l’eau du robinet avant de de la remettre à sa place. Souvent en silicone, il suffit de la stériliser une fois à la fin de son cycle puis de la ranger dans son étui propre avant la prochaine utilisation. Plus facile, y a pas.

Pourquoi c’est bien ?

L’intérêt de la cup menstruelle est multiple :

  • C’est économique. Une cup coûte en moyenne entre 20 et 30€ et a une durée de vie de 10 ans. A 6€ la boîte de tampons, vous avez donc rentabilisé votre cup au bout de 5 paquets de tampons achetés.
  • C’est meilleur pour la santé. Les tampons et les serviettes hygiéniques contiennent des produits très nocifs pour notre corps. Encore une fois regardez le reportage sur le choc toxique, et rappelez-vous l’histoire de cette mannequin qui a perdu une jambe à cause de l’utilisation de tampons… Leur composition n’est même pas indiquée sur les paquets ou sur la notice, cherchez vous ne trouverez rien ! Preuve selon moi que c’est bien de la *** car si c’était du coton bio et c’est tout, où nous l’aurait dit depuis longtemps. Mais non, c’est bourré de produits chimiques et de plastiques, de pesticides Monsanto en contact direct avec nos muqueuses les plus intimes. Je vous laisse imaginer les dégâts que cela peut causer. Quant aux tampons biologiques, s’ils contiennent moins de produits nocifs que les marques classiques, il reste que le tampon assèche considérablement les parois vaginales et peut contribuer à des infections ou à des douleurs.
  • C’est écologique. Les tampons et les serviettes hygiéniques représentent une quantité phénoménale de déchets, d’autant plus important si on les jette dans les toilettes. Avec la cup, c’est zéro déchet pour les 10 prochaines années !
  • C’est pratique. Combien de fois avez-vous eu peur d’aller à la piscine parce que vous aviez vos règles ? Peur que le tampon se gonfle d’eau chlorée et devienne inconfortable ? Que le fil dépasse du maillot ? De ne pas trouver de poubelle dans les toilettes et d’avoir peur que le tampon reste coincé dans la cuvette des toilettes ? Combien de fois en avez-vous eu marre de devoir aller aux toilettes toutes les 2-3h pour changer de protection hygiénique ? Que le fil du tampon soit mouillé à chaque fois que vous faites pipi ? Avec la cup plus de soucis, on en vient même à oublier que l’on a ses règles, sauf en cas de flux très important mais je vous en parle plus bas.

Quant aux point négatifs de la cup menstruelle de manière générale, je n’en vois que trois :

  • Il faut être parfaitement à l’aise avec son corps. En effet si insérer un tampon se fait en restant « en surface » de son corps, pour insérer et retirer la cup il faut y aller franchement. en effet, pour pouvoir insérer la cup il faut la plier (il existe 2 techniques dites en C ou en forme de fleur, je préfère le C personnellement… avec le creux vers le bas ça a révolutionné ma vie !) mais celle-ci ne se déplie pas automatiquement une fois insérée dans le vagin. Pour se faire le plus pratique est soit de la tourner soit de passer un doigt sur les parois.
    D’autre part, il peut arriver qu’au moment de la retirer vous vous rendiez compte que la cup est beaucoup remontée, pas de panique il suffit de pousser sur votre périnée, comme pour accoucher jusqu’à ce que vous puissiez l’atteindre avec vos doigts 😉 Je me rappelle encore avec émotion ce moment où j’ai appelé toutes mes copines utilisatrices de cup en panique parce que je n’arrivais pas à rattraper la mienne, me voyant déjà aux urgences… 30 secondes plus tard je l’avais fait redescendre par la force de mon périnée, pas d’inquiétudes à avoir 🙂
  • Il faut également un petit temps d’adaptation, mais comme il en fait pour se mettre aux tampons je pense. Le premier mois je la mettais souvent mal, il y a des fuites et je stressais au point de porter en permanence une serviette hygiénique en complément « au cas où ». Et puis le 2ème mois ça allait déjà mieux, et au 3e c’est parfait plus aucun stress ni aucun soucis !
  • Il y a certaines situations où je ne trouve pas la Cup assez pratique et où je vais préférer utiliser un tampon, si je dois rester longtemps à l’extérieur sans être sûre d’avoir accès à des toilettes avec lavabo par exemple. Dans cette situation je trouve qu’enlever un tampon, le jeter et en remettre un autre est plus simple. Cependant, si je finis actuellement mon stock de tampons de marques classiques, je me dirigerai ensuite vers des tampons achetés en magasin bio pour limiter les ingrédients toxiques au minimum.

La coupe de Lamazuna

La cup Lamazuna est fabriquée en France et est composée de silicone platine, c’est-à-dire une silicone catalysé au platine (à l’inverse de la majorité des silicones qui sont catalysés au peroxyde qui est moins stable). Ce silicone a obtenu le « grade médical » qui signifie que la cup peut rester dans le corps humain jusqu’à 30 jours sans aucun soucis. La cup est 100% hypoallergénique, sans latex, sans phtalates, ni agents blanchissants. Elle a une qualité et sa durée de vie qui est d’après la marque nettement supérieures à celles du silicone classique.  Elle est livrée dans une pochette en coton bio

La cup Lamazuna existe en deux tailles, la taille 1 étant conseillée pour les flux légers et la taille 2 pour les flux moyens ou importants ou pour les femmes ayant déjà eu un enfant par voie basse. Dans le doute, la marque conseille de choisir la taille la plus grande, ce que j’ai fait.

La cup est transparente, lisse à l’intérieur et à l’extérieur et a une forme plutôt en V que ronde. Son plastique est très souple ce qui permet de la plier facilement, elle se déplie également rapidement une fois insérée. Son extrémité est un mélange entre une tige et une boule ce qui permet de la récupérer facilement sans pour autant qu’elle ne me gêne une fois en place.

Si aujourd’hui cela va mieux, j’ai eu au début un gros soucis vis à vis de cette cup qui remontait trop haut dans mon vagin et donc fuyait constamment les jours où mon flux était le plus important. J’ai appris sur le site Easy Cup, qui répertorie toutes les cups existantes, que les trous de la cup Lamazuna sont assez petits et peuvent facilement se boucher en cas de règles trop épaisses (toutes les cups ont des petits trous pour faire un effet ventouse). Et effectivement depuis j’ai bien regardé au moment de la rincer, les petits trous sont systématiquement bouchés ! Je pense que cela annule l’effet ventouse, ce qui permet à la cup de remonter. N’ayant pas eu envie d’investir dans une nouvelle cup, j’ai pris le pli de la vider plus régulièrement et je n’ai plus aucun soucis de fuites.

Si vous aussi vous avez des règles assez épaisses (instant glamour bonjour !) je ne vous conseille donc pas forcément la cup Lamazuna. Faites plutôt le test sur le site Easy Cup qui vous conseillera les cups les plus adaptées à votre cas particulier 😉

Mon avis sur la cup (coupe) menstruelle Lamazuna

La cup et le stérilet en cuivre font-ils bon ménage ?

Quand j’ai posé mon stérilet en cuivre voilà bientôt 2 ans, j’avais déjà commencé à utiliser la cup 2/3 mois auparavant. A l’époque j’avais un flux très léger qui ne nécessitait pas de vider ma cup plus que toutes les 12h et en un cycle je maîtrisai parfaitement son utilisation. Souvent j’oubliais même que j’avais mes règles et ne la vidais que toutes les 24h. A part ne plus avoir mes règles du tout, je ne voyais pas comment ça aurait pu être plus parfait.

Au moment de la pose de mon stérilet, ma gynécologue, alors peu au fait de la cup menstruelle, m’a conseillée de repasser à des protections hygiéniques plus classiques comme les tampons, ce afin d’éviter que l’effet ventouse ressenti au moment de retirer la cup ne fasse bouger mon stérilet. Pendant 1 an, je suis donc repassée aux tampons avant d’en avoir assez de dépenser autant d’argent pour mes règles et aussi de générer autant de déchets potentiellement toxiques. J’avais aussi de plus en plus peur du syndrome du choc toxique dont on a pas mal entendu parlé.

J’ai donc décidé de retenter l’expérience de la cup en achetant celle de Lamazuna. Je ne vous cache pas que les débuts furent très laborieux. Fuites à répétition, ne sentant pas que la cup se remplissait comme c’est le cas avec un tampon, je ne la vidais pas assez souvent et il m’est arrivé de nombreuses fois que trop pleine, elle se renverse sur le tapis de ma salle de bain. Instant glamour… Et puis les mois passant, je mon flux a enfin commencé à diminuer, j’ai persévéré et j’ai enfin pris le coup de main de comment placer la cup et de quand la vider pour éviter les soucis.

Quand à l’effet ventouse, j’ai souvent lu que ce ne sont des sottises car il n’est pas assez fort pour décrocher un stérilet, ou alors c’est que celui-ci était mal placé dès le départ. Personnellement je n’ai plus aucune peur de décrocher mon stérilet. En gros, pas de soucis pour combiner cup et stérilet si vous pensez à changer votre cup régulièrement 😉

Cup Lamazuna – 26,30€ 

Alors la cup, vous l’avez déjà adoptée ? Ou vous y pensez ?
Rendez-vous sur Hellocoton !

Un commentaire

Laisser un commentaire