[Ciné] Seul sur Mars x The Walk

Ciné - Seul sur Mars - The Walk

Cette semaine, j’ai vu les deux derniers films à sensation : Seul sur Mars, le dernier film de Ridley Scott avec Matt Damon, et The Walk, l’histoire vraie du funambule français qui a marché sur un fil entre les deux tours du World Trade Center dans les années 70, interprété par Joseph Gordon Levitt.
L’un a répondu à toutes mes attentes, même plus, l’autre m’a malheureusement plutôt déçue.

Seul sur Mars

Lors d’une expédition sur Mars, l’astronaute Mark Watney (Matt Damon) est laissé pour mort par ses coéquipiers, une tempête les ayant obligés à décoller en urgence. Mais Mark a survécu et il est désormais seul, sans moyen de repartir, sur une planète hostile. Il va devoir faire appel à son intelligence et son ingéniosité pour tenter de survivre et trouver un moyen de contacter la Terre. A 225 millions de kilomètres, la NASA et des scientifiques du monde entier travaillent sans relâche pour le sauver, pendant que ses coéquipiers tentent d’organiser une mission pour le récupérer au péril de leurs vies.
 .
Un réalisme incroyable
Je m’attendais à un bon film : j’aime en général les films de Ridley Scott, Matt Damon est un très bon acteur et je suis particulièrement cliente des films dans l’espace. Mais je ne m’attendais pas à autant aimer Seul sur Mars !!
C’est extrêmement bien ficelé, aucune longueur, on rentre tout de suite dans le vif du sujet, un suspense habilement dosé, une intrigue totalement compréhensible (on ne nous perd pas dans des explications scientifiques tordues), et surtout chose étrange à laquelle je n’étais pas préparée : un réalisme incroyable.
Pratiquement tout le film, j’avais l’impression de voir le récit d’une histoire vraie. C’est idiot je sais étant donné que personne n’a encore marché sur Mars, mais c’est fait d’une telle  manière que ça rend les choses totalement plausibles.
Selon les scientifiques consultants sur le film (eux ont fait les choses à fond), tout est réaliste mis à part la tempête du début qui ne sert que d’élément dramatique pour la suite du film et la taille du vaisseau spatiale, beaucoup trop grande. Mais tout le reste est identique aux vraies missions martiennes !
Des personnages attachants et un regard intéressant sur le métier d’astronaute
J’ai littéralement adoré le héros de ce film. Il ne se laisse pas abattre alors qu’il en aurait tous les droits, il reste toujours drôle, fier de lui avec un soupçon d’arrogance qui le rend irrésistible (cette arrogance qui plaît tant chez Iron Man). Surtout, le gars est un génie et en voyant ce film je me suis vraiment dit que les astronautes étaient des surhommes. Le héros est biologiste mais il sait faire un milliard d’autres choses, nécessaires pour sauver sa peau. J’ai beaucoup aimé ce regard sur le métier d’astronaute-homme-à-tout-faire car on peut vite oublier l’incroyable préparation que subissent tous les astronautes avant leur décollage vers d’autres cieux.
Quant aux personnages secondaires, ils ont tous une vraie personnalité et sont eux aussi attachants. Mention spéciale à Donald Glover, j’ai énormément ri devant ses scènes.
Pour ne rien gâcher, la bande son est géniale et pour toutes ces raisons on passe un excellent moment devant Seul sur Mars !  
  
Le meilleur film sur l’espace des 2 dernières années
Je n’ai pas pu m’empêcher de comparer Seul sur Mars aux deux derniers films du même genre : Gravity et Interstellar. Si je devais les classer je dirais en 1 Seul sur Mars, en 2 Gravity et en 3 Interstellar. Gravity a beau être magnifique, le scénario est un peu limité et le tout était beaucoup trop stressant pour me donner envie de le revoir. Quant à Interstellar, je l’avais trouvé trop long au début, et trop tiré par les cheveux à la fin  pour pouvoir l’apprécier pleinement.
.
Ma note : 4,5/5
.
 .

the walk

The Walk est le biopic sur le funambule français Philippe Petit, célèbre pour avoir marché en 1974 sur un fil tendu entre les deux tours du World Trade Center.
  .
Vous l’avez compris, si j’ai complètement adoré Seul sur Mars, le film décevant est donc The Walk. Décevant selon deux points : je me fie beaucoup aux notes presse et spectateurs Allociné avant d’aller voir un film, et celles-ci sont très bonnes. Deuxièmement, le début du film m’a beaucoup plu mais mon intérêt est allé décroissant. Je m’explique.
  .
Un héros arrogant et des personnages secondaires sans intérêt
Au début du film, Joseph Gordon-Levitt parle anglais avec un accent français des plus cute, et j’étais très impressionnée par son talent à si bien imiter notre (mauvais) accent ! La  réalisation du film est originale et se veut artistique (images en noir et blanc avec ci et là  des objets en couleurs), musique d’artistes de rue etc. Tout était bien pensé. Et puis plus le film avance et plus le héros devient antipathique et arrogant. Je ne doute pas que le vrai Philippe Petit ait développé ces mêmes traits de caractère mais cela ne rend pas moins le film moins intéressant de mon point de vue de spectatrice. Egalement, si JGL a un mignon petit accent français quand il parle anglais, dans les scènes où il parle français il parle certes très bien pour un américain et peut-petre pourra-t-il être crédible aux oreilles de ses compatriotes, mais pour nos oreilles de frenchies il est clair que le français n’est pas la langue maternelle du monsieur.
Quant aux acteurs secondaires, ils sont totalement plats et vides d’intérêt et je me suis souvent demandée pourquoi ils étaient si dévoué à l’antipathique Philippe Petit à part pour se faire mousser en pouvant dire « je connais le mec qui a fait ce coup incroyable ». Surtout pour Charlotte Le Bon qui joue sa compagne.
  .
Des effets spéciaux décevants
Déception du point de vue des effets spéciaux également. Les scènes à Paris n’ont pas été tournées à Paris, comme souvent étant donné les prix exorbitants de la ville, mais là ça se voit. Le reste est souvent un fond vert puisque clairement il était impossible de tourner sur les tours du World Trade Center… et ça se voit aussi.
Un film cependant important d’un point de vue historique
Cependant, je ne connaissais absolument pas l’existence ni l’histoire de Philippe Petit et de son fameux coup. Et il a beau être antipathique, le monsieur a un sacré courage !! Il est d’ailleurs toujours en vie, a continué ses exploits jusque dans les années 2000 et a été consultant sur le film.
  .
Ma note : 3/5

avez-vous vu ces deux films ? ou avez-vous envie de les voir ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

3 commentaires

Laisser un commentaire