Bonheur sur l’internet #9

Bonheur sur l'internet 9

Depuis la dernière édition de cette chronique Bonheur sur l’internet, je me suis beaucoup renseignée sur le veganisme et plus particulièrement sur les cosmétiques vegan et cruelty-free. Si quand je suis devenue végétarienne il y 4/5 ans je ne pensais absolument pas devenir vegan un jour (je ne suis même pas sûre que je connaissais ce mot à l’époque), cela s’impose à moi comme une évidence aujourd’hui. Je fais mon petit bonhomme de chemin en me renseignant à droite à gauche et mon cerveau fait le reste !

Si je fais très attention à ce que je mange depuis longtemps, végétarien/vegan et bio le plus possible, j’ai mis plus de temps à faire le changement au niveau des produits cosmétiques. J’ai commencé par retirer les silicones, les parabens, puis je suis passée au bio pour mes soins du visage et des cheveux. Cela ne fait même pas un an que j’ai acheté mon premier maquillage bio, mais il me restait encore une bête noir : les produits cruelty-free, ou plutôt ceux qui ne le sont pas. Un produit cruelty free est un produit qui a été créé sans aucune cruauté, et donc qui n’a pas été testé sur les animaux. Avant ces denrières semaines, il faut croire que aussi surprenant que cela puisse paraître, je ne m’étais jamais vraiment intéressée à cette question. Pour moi c’était inévitable que les produits soient testés pour les cosmétiques comme pour les médicaments d’ailleurs. Mais ça, c’était avant d’avoir vu des images des conditions dans lesquels ces tests étaient réalisés via la page Facebook de la PETA (People for the Ethical Treatment of Animals). Sur moi, les images chocs ça marche du tonnerre, je pleure 15 minutes sans m’arrêter mais ça vaut le coup, ça fonctionne comme un électrochoc, j’en ai besoin pour me rendre compte réellement ce qu’il se trame derrière tant d’industries telles que celles qui fabriquent le mascara que j’applique consciencieusement chaque matin.

Au fil  des articles que je vous présente aujourd’hui, vous allez voir qu’il existe plusieurs types de tests sur les animaux et plusieurs mensonges : NON les tests ne sont pas interdits sur les animaux en Europe, ou plutôt si mais c’est plus compliqué que cela en pratiques ; une marque bio qui appartient à un grand groupe (type Melvia avec L’Occitane ou Sanoflore avec L’Oréal) encourage les tests sur les animaux ; et toutes les marques qui ont des boutiques en Chine sont obligées de faire tester leurs produits sur les animaux. A retenir : un label bio ne garanti en aucun cas que le produit n’est pas testé sur les animaux. 

Voilà, maintenant je sais que les animaux endurent ne souffrance inimaginable, qu’on leur fait des choses horribles tout ça pour qu’on ait un beau rouge à lèvres. Je vais donc finir mes produits non cruelty free pour ne plus jamais les racheter : adieu rouges à lèves MAC, adieu BB crème Melvita, adieu mascara Bourjois. Et vous savez-quoi ? Le plus beau dans tout ça c’est que je me sens bien, mieux même. Plus légère, comme si un poids sur ma conscience m’était retiré d’un coup. Je ne ferai souffrir personne en me maquillant tous les matins, pas de graisse de baleine sur mon visage, pas de squalène de requin, pas de lapin trop mignon à qui on aura enfoncé le mascara dans l’oeil, pas de chien à qui on aura rasé tous les poils pour lui faire des tests de produits qui lui brûleront la peau.

DEVENIR VEGAN : SORTIR DE SA ZONE DE CONFORT – Gala’s Blog

Devenir vegan-sortir de sa zone de confort

C’est officiel, je crois que Gala est devenue ma blogueuse préférée sur cette terre. Elle trouve toujours les mots juste sur des sujets qui me touchent tout particulièrement !

Avec cet article, elle s’interroge sur les freins qui empêchent beaucoup de gens de devenir vegan. Ceux qui sont touchés à une certaine échelle par la cause animale bien entendu, pas ceux qui s’en fichent.  Elles évoquent les peurs de ceux qui aimeraient sauter le pas, ou qui pensent que les vegans sont dans le juste sans pour autant y arriver eux-mêmes. Car oui, je suis de son avis, être omnivore c’est rester dans sa zone de confort. C’est facile, on a l’habitude de manger, on a toujours manger ainsi et c’est compliqué le changement.  Je vous invite à lire son article si vous voulez en savoir plus.

Les tests sur les animaux sont-ils vraiment interdits – Friendly Beauty

Les tests sur les animaux sont-ils nécessaires

Suite à la récente polémique du groupe Léa Nature qui se disait Cruelty Free mais qui en fait est présent en Chine et donc fait tester ses produits sur des animaux, Julie nous donne sa vision de juriste. Elle y aborde les tests sur les animaux de manière générale, la législation européenne, ce que les marques (même bio) veulent nous faire croire et la réalité des choses. C’est par là !

Pourquoi l’élevage est-il le grand oublié de la COP 21 ? – Antigone XXi

L'élevage, le grand absent de la cop21

Selon une étude du Food Climate Research Network, « manger moins de viande et de produits laitiers, et consommer à la place davantage d’aliments d’origine végétale est le changement comportemental le plus utile que l’on puisse faire en termes de réduction des émissions de GES à un niveau mondial ».

Dans cet article d’Antigone XXI qui écrit pour Terra Eco, Ophélie liste toutes les raisons pour lesquelles l’élevage devrait être au centre des débats lors de la COP 21 : importantes émissions de gaz à Effet de Serre (GES), déforestation massive, non rentabilité, pesticides en abondance, paysans expulsés et j’en passe. Malgré ces raisons pourtant très nombreuses que vous découvrirez plus en détails dans l’article, l’élevage est néanmoins absent de la COP21 car volontairement oublié. La politique de l’autruche.

LE PETIT GUIDE DES LABELS BIO – ET POURQUOI PAS COLINE

Cosmétiques bio - Bien comprendre les labels header

Sur son blog, Coline a partagé une chouette infographie tirée du site Idecologie pour mieux comprendre les labels green ! C’est vrai que ce n’est pas évident de s’y retrouver parmi tous les labels, chacun ayant leur charte bien définie, sans compte certaines marques qui s’auto attribuent des pseudos-labels… c’est  l’un des freins à la consommation du bio ! Les gens ne savent pas à quoi se fier malheureusement. Cliquez ici pour voir l’article et l’image en plus grand.

Disclaimer : il semblerait que le label Nature et Progrès ne soit en fait pas Cruelty-free si on en croit cet article de Ma sans cruauté.

Cosmétiques bio - Bien comprendre les labels

INTROVERTIE ET HEUREUSE – MANGO & SALT

Introvertie et heureuse

Cet article n’a rien à voir avec le reste de ma sélection plutôt axée cruelty free et vegan, mais je tenais à l’inclure tout de même car je l’ai beaucoup apprécié. Si je crois être un peu moins introvertie que Victoria d’après ce qu’elle raconte, je mène moi aussi une vie de mamie. Je ne trouve aucun intérêt à sortir tous les soirs comme la plupart de mes amies et me satisfait davantage d’une soirée en amoureux devant un bon film en faisant des câlins à mon chien et en buvant une tisane. Je prends bien sûr plaisir à voir mes amies et à sortir, mais 2/3 fois par semaine me suffisent amplement, et même, si je dois sortir davantage cela m’ennuie et j’y vais en traînant des pieds. La vie de mamie en quelque sorte.

Merci à Victoria d’avoir levé le voile et parlé franchement. J’estime que ce n’est pas parce que je ne prends plus aucun plaisir à sortir en boîte à 26 ans, ou à me saouler tous les soirs de la semaine que je ne suis pas fun , même si c’est souvent ce que la société voudrait me faire croire.

Que pensez-vous de cette sélection ?
Aviez-vous déjà lu ces articles ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire