Mes lectures #2

Mes lectures 2 - Outlander, Pierrot la gravité, Insolente Veggie

1 mois presque jour pour après la première édition de mes dernières lectures, je vous retrouve aujourd’hui pour le second round. En un mois, j’ai lu le pavé qu’est le quatrième tome d’Outlander, la BD Insolente Veggie sorte début octobre et enfin un roman policier japonais Pierrot-la-gravité. 3 livres avec 3 genres très différentes donc !

Outlander #4 : les tambours de l’automne – Diana gabaldon

Pour fuir l’oppression anglaise, Claire et Jamie embarquent pour le Nouveau Monde, où ils espèrent enfin trouver la paix. Toutefois, lorsqu’ils échouent sur les rivages de Caroline du Nord en 1767, l’Amérique est à l’aube de son Indépendance : tandis que la révolution se prépare, les deux amants vont une fois de plus être emportés par le tourbillon de l’Histoire. Restée en sécurité dans le XXe siècle, leur fille Brianna cherche à percer le secret de sa naissance. Quand elle découvre qu’un sort tragique guette ses parents, elle met tout en oeuvre pour les rejoindre dans le passé… avant que les portes du temps ne se referment sur eux.

En vous parlant de la fin du 3ème tome lors de ma première revue lecture j’étais un peu mitigée, et c’est donc un peu sceptique que j’attaquais le 4ème opus. La raison de mon scepticisme est que Claire et Jamie ont encore bougé sur le globe. Après l’Ecosse dans le 1, Paris dans le 2 et les Caraïbes à la fin du 3, les voilà maintenant au Nouveau Monde, l’Amérique ! Donc à la fin du 3ème tome je me suis dit « encore ?! ils ne peuvent pas se poser un peu ? »… alors que dès les premières pages de « Les tambours de l’automne » mon avis s’est complètement transformé. J’ai compris que Claire et Jamie voyagent pour nous faire découvrir le monde au 18ème siècle, toutes les facettes du monde, et c’est passionnant !
Ce nouvel opus nous amène donc au début de la Guerre d’Indépendance Américaine. Comme toujours il y a plein de péripéties, mais aussi des moments plus calmes, plus romantiques, ces moments qui me faisaient justement adorer le 1er tome et que je trouve on avait un peu perdu au fil des péripéties dans les tomes 2 et 3.
Ce 4ème opus est donc pour l’instant mon préféré après le premier tome, je ne me suis pas ennuyée un seul instant et j’ai été surprise par la tournure de certains événements.

Ma note : 4,5/5

INSOLENTE VEGGIE – ROSA B.

L’album reprend des dessins qui ont fait le succès du blog Insolente Veggie et propose aussi de nombreux inédits. L’auteure aborde avec humour et esprit militant ce qui fait le quotidien des végétariens, des végétaliens et des vegans aujourd’hui : – végétarisme, végétalisme, véganisme, – écologie, – carnisme, spécisme, antispécisme, – lait, œufs, – viande, élevage, abattage, – corridas, cirque, chasse, zoos, – vivisection…

Dès que j’ai entendu parler de cette BD j’ai su qu’il me la fallait ! Elle était d’ailleurs sur ma wishlist d’anniversaire et c’est mon amoureux qui a traversé la ville pour me l’offrir 🙂

Cette BD est la continuité du blog Insolente Veggie, où Rosa publiait ses BD pleines d’humour  noir et cinglant. Rosa est végétalienne depuis plus de 10 ans et elle a compilé dans son livre des pépites de répliques entendus quant à son choix de régime alimentaire, mais elle y parle aussi des dernières polémiques quant à l’opposition du végétalisme aux carnisme et spécisme qui sont bien ancrés dans notre société et sont considérés comme « LA norme ».

Ce livre ne plaira pas à tout le monde, c’est sûr. Les idées dérangent. Mon amoureux (qui mange de la viande) a aimé… mais s’est aussi parfois insurgé devant certaines pages qu’il a jugé un peu intégristes. De mon côté même si je ne suis pas toujours d’accord avec l’auteur, j’ai bien fait attention à prendre ce livre avec humour (l’auteure précise bien sur son blog qu’elle est moins fermée d’esprit que ses dessins peuvent le laisser penser), ce qui m’a permis d’en apprécier chaque page et une fois la BD commencée je l’ai dévorée d’une traite ! Je me suis parfois retrouvée exactement dans ses dessins, notamment sa page sur le « pourquoi je ne mange pas d’œufs ». Etant donné que j’ai décidé d’arrêter de manger des œufs du commerce (même bio) la semaine dernière, j’avais envie de déchirer la page pour l’emporter avec moi et la montrer à tous les gens qui me demanderont pourquoi, ce sera plus simple que de leur expliquer le broyage des poussins mâles (alors ils sont encore vivants).

Mes lectures #2 - Insolente Veggie oeufs

On apprend aussi plein de choses dans ce livre : par exemple saviez-vous que le nombre d’animaux abattus chaque année est largement supérieurs aux nombres d’humains morts dans toutes les guerres du monde ? Ou qu’un seul steak équivaut en eau à 6 mois de douche ?

C’est un livre que j’ai envie de mettre dans les mains de tous mes proches, tous ne le prendront sûrement pas très bien mais je suis persuadée que cette lecture les fera réfléchir, et sans forcément changer leurs habitudes, qu’au moins ils prendront conscience de la réalité et du ce qu’il se passe derrière leur assiette.

Ma note : 5/5

pierrot-la-gravité – isaka kôtarô

Haru et Izumi sont deux frères très liés depuis l’enfance. Haru est issu d’un viol subi par sa mère, mais les parents n’ont jamais caché cette réalité aux enfants et la famille est restée soudée autour de ce drame.
Izumi travaille pour une société de tests génétiques, tandis que Haru passe ses journées à nettoyer les tags de la ville. Quand d’étranges incendies se mettent à éclater ici et là, annoncés par de mystérieux graffitis, les deux frères décident de mener l enquête. Les signes mis bout à bout forment un rébus dont ils s’efforcent de percer le sens.
Au-delà d’une énigme policière aux péripéties étonnantes, c’est la personnalité attachante des deux frères qui captive, ainsi que le charme des dialogues entre humour et émotion, émaillés d’interrogations sur le bien, le mal, et les questions éthiques posées par les progrès de la science.

J’ai acheté ce livre chez la librairie Mollat, comme à mon habitude en me fiant aux post-its écrits par les libraires sur les couvertures de leurs coups de cœur. Je cherchais un livre policier et celui-ci avait l’air d’avoir plu aux libraires.
Tout d’abord, je suis plutôt d’accord avec ce que dit la quatrième de couverture, à savoir que les relations familiales sont plus intrigantes que l’énigme qu’ils cherchent à résoudre ensemble. La relation des deux frères est très intéressante et la personnalité d’Haru extrêmement complexe suite au contexte de sa naissance (son père biologique a violé sa mère).

J’ai relevé une citation au début du roman qui m’a beaucoup plu : « quand quelqu’un a vraiment de la valeur, il faut un temps approprié pour l’apprécier.’
Cependant, si dans l’ensemble j’ai aimé ce livre, je n’ai pas ressenti le besoin et la passion qui donnent envie de tourner toujours plus loin les pages et j’ai donc mis un moment avant de le terminer, dommage.

Ma note : 3,5/5

Rendez-vous sur Hellocoton !

5 commentaires

  1. Ping : Mes lectures #3

Laisser un commentaire