Argentique

Blog Tache de Rousseur - Argentique 1 (48)

Bizarrement, j’ai commencé à m’intéresser à la photo avec l’argentique. Le numérique n’avait pour moi aucun intérêt et je me régalais à réfléchir plusieurs minutes avant de prendre chacune de mes photos, changeant l’angle de prise de vue jusqu’à ce que ce soit parfait…. et j’attendais bien entendu avec impatience de terminer ma pellicule pour la faire développer. Le suspense étant encore plus grand avec une pellicule en noir et blanc ! La réflexion avant chaque photo et la surprise quant au rendu final, voici les deux raisons pour lesquelles je prends vraiment plaisir à photographier avec des appareils photos argentiques !

J’ai commencé par de petits automatiques, puis je suis passée aux vieux reflex de mon père. Depuis, je suis revenue au numérique, qui a quand même de sacrés avantages au vu du prix des pellicules et du développement, mais ces derniers temps je pense à me remettre à l’argentique. Ce serait une bonne raison pour découvrir les jolies rues de Bordeaux ! Je vous livre aujourd’hui mes toutes premières photos par ordre chronologique (la toute première étant celle en haut de cet article !) prises avec un petit automatique Canon Prisma mini II et des pellicules Ilford HP5 plus 400.

Blog Tache de Rousseur - Argentique 1 (41)

Blog Tache de Rousseur - Argentique 1 (40)

Blog Tache de Rousseur - Argentique 1 (32)

Blog Tache de Rousseur - Argentique 1 (46)

Blog Tache de Rousseur - Argentique 1 (36)

Blog Tache de Rousseur - Argentique 1 (8)

Blog Tache de Rousseur - Argentique 1 (33)

Blog Tache de Rousseur - Argentique 1 (38)

Blog Tache de Rousseur - Argentique 1 (6)

Blog Tache de Rousseur - Argentique 1 (5)

Blog Tache de Rousseur - Argentique 1 (3)

Blog Tache de Rousseur - Argentique 1 (7)

Les photos qui vont suivre sont ma deuxième pellicule, et le parfait exemple des aléas de l’argentique. En effet, ayant fait tomber mon appareil photo, le compartiment contenant la pellicule s’était ouvert, laissant le soleil la frapper de sa lumière et la cramant complètement.

Au développement, j’avais donc plusieurs photos totalement inutilisables car complètement blanches (cf. première photo de la série ci-dessous), et le reste était soit tout à fait « normal » soit un peu cramé, en fonction de laplace sur la pellicule au moment de la chute.

Photo totalement blanche

Blog Tache de Rousseur - Argentique 4

Photos « cramées »

Blog Tache de Rousseur - Argentique 1 (45)

Blog Tache de Rousseur - Argentique 1 (50)

Blog Tache de Rousseur - Argentique 1 (20)

Blog Tache de Rousseur - Argentique 1 (11)

Photos « normales »

Blog Tache de Rousseur - Argentique 1 (21)

Blog Tache de Rousseur - Argentique 5

Blog Tache de Rousseur - Argentique 2

Blog Tache de Rousseur - Argentique 1

Blog Tache de Rousseur - Argentique 1 (47)

Blog Tache de Rousseur - Argentique 1 (1)

Blog Tache de Rousseur - Argentique 3

Aimez-vous vous aussi prendre des photos avec un appareil argentique ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

4 commentaires

  1. Hello ! 🙂 Sais-tu d’où viennent ces photos blanches ? J’ai le même problème et ne sais pas pourquoi !

    1. Hello ! Mes photos blanches sont dues à une chute de mon appareil photo. L’habitacle c’était ouvert, exposant ma pellicule à la lumière du soleil.
      Peut-être as-tu fait tombé ton appareil toi aussi ?

      Si ce n’est pas le cas, c’est peut-être que ton obturateur était trop ouvert au moment de la prise ?

      A très vite,
      Leslie

      1. Aah effectivement, j’ai peut-être ouvert à tort l’habitacle pour nettoyer mon appareil en le sortant du vieux placard poussiéreux ! 😮 Je saurais pour la prochaine fois, merci 😉 je suis entièrement d’accord avec toi quand tu dis qu’il y a une sorte d’adrénaline avec l’argentique, lorsqu’on découvre nos photos… Même quand on a des petites déceptions comme ça ! On apprend sur le tas ! A bientôt, Josepha.

Laisser un commentaire