Mon premier rendez-vous chez un Naturopathe

Naturopathe - se soigner par les plantes

Depuis quelques année maintenant, j’entends beaucoup parler de la naturopathie. L’OMS définit la naturopathie comme « un ensemble de méthodes de soins visant à renforcer les défenses de l’organisme par des moyens considérés comme naturels et biologiques. » Le terme provient de deux mots anglais : « nature » et « path » qui signifient « le chemin de la Nature » ou la « voie de la Nature ».

De fait, la naturopathie ne cherche pas à contrecarrer la médecine traditionnelle, mais est au contraire son alliée. Un naturopathe ne pourra pas tout soigner, encore moins un cancer, mais il pourra aider à réduire les maux du quotidien, qui sont souvent dus à une alimentation ou à un mode de vie inadapté à sa physiologie.

Etant assez terre à terre et d’un bord plutôt scientifique, je ne suis que peu attirée par certaines formes de médecines telles que la lithothérapie, le chamanisme ou autres pratiques assimilées. En revanche, je crois réellement au pouvoir des plantes. Par ailleurs, même si je suis végane et que je mange très peu de produits transformés, frits ou de sucres raffinés, j’avais ces derniers temps des douleurs au ventre qui me faisaient soupçonner que mon alimentation n’était pas forcément des plus adaptées. Moi qui ai toujours eu bon appétit, depuis quelques mois je mangeais en effet énormément, c’est à dire environ 5 fois par jour : petit déjeuner, déjeuner, goûter, dîner et collation du soir avec de grosses portions à chaque repas du midi et du soir. Pour autant, j’avais toujours faim et ne semblais pas grossir, mais j’avais très mal au ventre, tous les jours, je me sentais fatiguée et ma peau était pleine d’imperfection et terne.
Par ailleurs, j’étais assez stressée et j’avais mal au dos encore plus que d’habitude.

Voici les principales raisons qui m’ont poussée à consulter un naturopathe. Cependant je ne souhaitais pas consulter n’importe qui et n’ayant personne qui puisse me recommander quelqu’un, je me suis mise en quête du Saint Graal, et notamment d’un naturopathe qui serait en phase avec mon régime alimentaire végétalien.

Comment se passe une première séance chez le Naturopathe ?

Lors de la première séance, le naturopathe cherchera à comprendre dans un premier temps pourquoi vous vous rendez chez lui. Dans un second temps il vous demandera vos habitudes pour poser son diagnostic et trouver quels sont les points d’amélioration dans votre quotidien. Tout y passe : habitudes alimentaires, hygiène de vie globale, habitudes de sommeil, ressenti vis à vis du travail etc.
Il fait également un léger bilan visuel : regarde votre posture debout, votre visage, vos mains.

Une première consultation est en général assez longue, entre 1 et 1h30, le temps de bien faire le tour de l’hygiène de vie globale du patient, de lui expliquer les « règles » qu’il va désormais devoir suivre ainsi que des bases en biologie permettant de mieux comprendre le fonctionnement de son corps et de chacun de ses organes. Et enfin de lui prescrire un « traitement » si nécessaire.

Quels sont les axes de travail d’un naturopathe ?

Un naturopathe travaillera essentiellement sur votre alimentation. Il décèlera également de potentiels carences en minéraux pour vous complémenter sur une durée nécessaire pour être à nouveau au top ! Puisqu’il soigne par les plantes, il peut également vous prescrire des tisanes adaptées à vos besoins. Enfin, un naturopathe peut agir sur la gestion du stress et des émotions.

Le mien, par ailleurs, aime travailler en binôme avec un chiropracteur qui pratique au sein du même cabinet. Leurs pratiques sont complémentaires et le fait de consulter deux médecins du même cabinet permet à ces deniers d’échanger à propos des patients et de croiser leurs avis, ce que je trouve très chouette.
Je m’apprêtais justement à prendre rendez-vous chez un ostéopathe quand le naturopathe m’a suggéré la chiropractrice travaillant avec lui, c’était donc le timing idéal !

Soigner l'anxiété avec les plantes

Mon expérience personnelle

Après avoir expliqué les raisons de ma venue, le naturopathe m’a demandé de décrire mon alimentation typique sur une journée. Il m’a également observée, me demandant de me mettre debout et de le regarder sans sourire.  Le verdict était sans appel : au vu mes cernes de 3km, mes traits tirés, mes imperfections et ma peau sèche, j’avais bien fait de venir !

Le bilan global était assez rapide : je mangeais trop, et surtout beaucoup trop de céréales avec pour résultat un foie et des intestins saturés. Je n’absorbais plus aucun nutriment lors de mes repas, mes intestins n’arrivant plus à travailler assez, ce qui expliquait ma sensation de faim perpétuelle et que je puisse manger autant sans grossir.

Mon naturopathe est lui-même vegan, ce qui ne l’a pas empêché de me dire que les véganes mangent souvent très mal, compensant l’absence de produits animaux par des céréales ou des légumineuses, ce qui est une énorme erreur.
Il m’a expliqué que l’être humain n’a en réalité besoin que de 3 types d’aliments : des légumes, des fruits pour les glucides) et des graines (pour les lipides). Tout le reste est toléré par notre corps, ce sont des aliments dits de tolérance, qui ne sont absolument pas nécessaires à notre bon fonctionnement. C’est le cas de la viande, des produits laitiers, des produits céréaliers et des légumineuses. Ces derniers sont en effet extrêmement acides et fatiguent considérablement nos intestins lors de la digestion, résultant en de nombreux problèmes chroniques : maux de ventre, fatigue, maux de dos, problème de peau ou soucis respiratoires.
Certains scientifiques s’étant penchés sur la question avancent même que la découverte de l’agriculture serait même le plus grand fléau de l’humanité. Si on se penche sur l’alimentation des chimpanzés avec qui l’on partage 99,3% de notre ADN, force est de constater qu’ils ne mangent en effet aucune céréale, uniquement des fruits, des légumes et des graines.

Je vous avoue que les deux dernières semaines avant ma visite chez le naturopathe, j’avais considérablement augmenté mon apport en céréales. En cause deux youtubeuses ayant vanté la méthode « glucides à volonté ». Celle-ci et celle-là, ainsi que l’ebook « Le livre en couleur du Dr McDougall » trouvé via la dernière.  Pour vous la faire courte, toutes deux expliquent que le corps a besoin de glucides et que l’on peut donc manger des céréales et des légumineuses à volonté, cela sans grossir et qu’au contraire cela va même nous faire maigrir en accélérant notre métabolisme. Les deux expliquent également que toute forme de gras est à bannir, quels qu’ils soient.
Je vous avoue que j’ai été très sceptique, ayant toujours cru qu’il fallait limiter les glucides mais qu’au contraire les bons gras (oléagineux, huile d’olive, huile de lin…) étaient à favoriser. Mais j’ai tenté cette nouvelle méthode, pour voir.
Au bout de 2 semaines, j’étais au bout du rouleau : complément crevée, une peau beaucoup plus abîmée que d’habitude, j’avais pris du poids, j’étais davantage stressée et surtout j’avais constamment mal au ventre, avec une sensation d’estomac gonflé et dur en permanence.  Je ne jette pas la pierre à ces youtubeuses, que j’apprécie par ailleurs beaucoup. Nous sommes tous différents et cette méthode marche peut-être pour elles mais sur moi ce fût un désastre.

Se soigner par les plantes

Les recommandations de mon naturopathe
  • Ne plus petit déjeuner. Selon lui l’être humain n’est pas fait pour manger 3 fois par jour, aucun animal ne mange autant et nous fatiguons notre corps à manger autant, puisqu’il ne se régénère que dans le repos. Nous avons besoin de sommeil pour reposer notre cerveau et de la même manière, nos intestins ont besoin de phase sans alimentation. De par son nom, le déjeuner signifie casser le jeun et le petit-déjeuner n’est absolument pas nécessaire, au contraire : une seule nuit n’apporte pas assez de temps de repos à nos intestins, ils ont également besoin de la matinée pour être d’attaque. D’autre part, digérer implique un processus de digestion qui va nous pomper de l’énergie, d’autant plus si on mange des céréales au petit déjeuner. On le voit bien, on a tous un coup de barre après le déjeuner, signe que digérer fatigue !
    Il m’a donc conseillé de reculer petit à petit l’heure de mon déjeuner jusqu’à le sauter complètement, et si je dois manger de ne manger que des fruits qui sont très doux pour le corps et plein de vitamines et de fibres. Exit les jus de fruits et autres smoothies qui ont perdu toutes leurs fibres.
  • Me détoxifier des céréales et des légumineuses. Je dois faire des journées où je n’en mange pas du tout, et le reste du temps ne pas dépasser une portion qui représenterait 10% de toute la nourriture de la journée. Favoriser si possible le quinoa et le sarrasin qui sont des « demies-céréales ». J’avais peur d’avoir faim, mais si j’intègre davantage de gras à mes plats, je n’ai pas faim, les amandes, les graines de courge, de lin et autres étant très rassasiant !
  • Arrêter le gluten, qui est un poison pour les coéliaques mais également pour le reste d’entre nous qui ne sommes pas intolérants. Il encrasse les intestins et agit même sur certains neurotransmetteurs du cerveau.
  • Arrêter le café. J’avoue avoir beaucoup de mal, mais j’ai déjà réduis ma consommation pour passer de 4/5 cafés par jour à 2 : un en arrivant au travail, le second après ma pause déjeuner.
  • Manger davantage de bon gras. Il m’a conseillé de continuer à manger mes amandes, en les faisant germer une nuit dans l’eau si possible pour qu’elles soient encore plus digestes. Egalement de forcer la dose d’huile de lin, riche en oméga-3.

J’ai également eu le droit à une petite cure de compléments alimentaires :

  • Des gélules d’oméga 3 à prendre chaque matin. D’après lui mes réserves sont tellement basses que rajouter de l’huile de lin à mes plats ne suffira pas à me retaper. 2 gélules par jour .
  • Du magnésium, mais pas n’importe lequel : du 6 Magnésium, qui est le plus complet et contient 100% de la dose journalière recommandée. 1 comprimé par jour.
  • Du desmodium, qui est une plante ayant des vertus draineuses pour le foie et participe donc au bien-être hépatique. 1 ampoule par jour pendant 40 jours, une semaine d’arrêt puis à nouveau 40 jours… et ce pendant 6 mois minimum.
  • Du zinc et de la bardane, qui participent à l’amélioration de la peau. J’en prenais déjà et je continue donc ma cure. J’ai ceux de la marque Dermidéal.
  • Des probiotiques, pour refaire ma flore intestinale en mauvais état. Il m’a conseillé la gamme Lactalis Tolérance qui est vegan.
  • Des tisanes de cassis, reine des prés et aubier du tilleul, qui participent à la détoxification de l’organisme.

Simuler la fonction hépatique avec les plantes

Bilan après 1 mois

Cela fait désormais 1 mois que j’essaye de suivre au plus près les recommandations de mon naturopathe.

  • Je prends scrupuleusement mes compléments matin et soir.
  • J’ai arrêté le jus d’orange et le café au saut du lit… mais je m’autorise quand même un fruit si j’ai faim dans la matinée, de préférence un fruit gorgé d’eau (poire ou clémentines) ainsi qu’un café en arrivant au bureau et un autre après déjeuner. J’en suis donc à 2 cafés max par jour contre 4 avant, y a du progrès et surtout j’apprécie ces 2 cafés et ne compte pas m’en passer pour l’instant, même s’il m’arrive de switcher celui de l’après-midi pour une tisane.
  • J’ai considérablement réduit mon apport en céréales et légumineuses : plus de pain le midi et chez moi je favorise encore plus qu’avant les portions de légumes sur lesquelles j’ajoute plein de graines de courge, de lin, de sésame…
  • J’essaye de manger plus de gras, j’en mange même un peu trop vu que j’ai la main lourde au rayon vrac des mélanges de noix au Monop’…
  • En parallèle je suis également allée consulter une chiropractrice sur les conseils de mon naturopathe qui m’a aidé pour mes problèmes d’articulation mais aussi de digestion.

Le bilan est pour l’instant très positif : je n’ai plus ces douleurs constantes au ventre ni cette impression d’être perpétuellement ballonnée. Ma peau est beaucoup moins sujette aux imperfections et aux rougeurs. En bref, je me sens beaucoup mieux dans mon corps !
Il faudrait juste que je réduise encore un peu mes apports car je pense manger encore trop par rapport à ma dépense quotidienne… et du coup avoir la main moins lourde sur le mélange « amande-noix de cajoux-raisins secs ».

Je compte également me pencher plus longuement dans le livre « Les secrets des plantes qui soignent » que l’on m’a offert pour mon anniversaire, afin de trouver des plantes qui pourraient m’aider à combattre mes maux du quotidien !

Avez-vous déjà consulté, ou pensé à consulter un naturopathe ?
Êtes-vous attiré par les médecines alternatives ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 commentaires

  1. Ca fait quelques temps que je me renseigne sur la naturopathie et ton article est très bien expliqué. En revanche je suis un peu sceptique sur certaines choses. C’est difficile de s’y retrouver, entre un naturopathe qui va dire que manger trois fois par jours c’est trop, et d’autres qui diront que le petit-déjeuner est le repas le plus important de la journée et qu’il ne faut pas hésiter à faire des collations -saines- entre les repas. De la même façon, je pense qu’il ne faut pas abuser des légumineuses, comme il ne faut pas abuser du reste en fait, mais de là à les bannir complètement c’est peut-être un peu extrême… Après, c’est sans doute quelque chose qui correspond à ton état particulier, et pas forcément à tous.
    C’est quand même une démarche hyper intéressante à faire, notamment pour se connaître mieux.

    1. Je suis d’accord avec toi, on entend tout et son contraire et il est difficile de faire la part des choses parfois et de savoir ce qui est vraiment bon pour soi. Il ne m’a pas dit de bannir les légumineuses mais de considérablement réduire les quantités que je mangeais parce qu’il est vrai que j’en mangeais beaucoup. J’ai trouvé ses réflexions intéressantes justement dans la mesure où elles contredisent les grandes lignes édictées par le gouvernement (boire du lait, manger 3 fois par jour etc.) ce qui m’a permis de me remettre en question. Depuis je suis plus à l’écoute de mon corps et je remarque que en effet je me sens mieux quand j’applique les conseils de mon naturopathe 🙂

Laisser un commentaire