[Ciné] Juste avant la fin du monde – Xavier Dolan

Critique Cinéma - Juste la fin du Monde - Xavier Dolan

Des mois que je n’avais mis les pieds dans la grande salle ! Comme vous le savez sûrement depuis le temps, j’ai donc déménage dans le sud de la France sans aucun UGC à côté pour utiliser ma carte illimitée. J’ai donc profité qu’on m’offre une place de cinéma pour aller voir le dernier Dolan qui me faisait très envie. Je n’avais pas vu la bande annonce, je ne connaissais que le casting et j’avais en tête Mommy, le seul film de Dolan que j’ai vu jusqu’à présent et qui m’avait complètement bouleversée.

Mes attentes étaient donc assez hautes. Pour tout vous dire, je suis un peu perturbée au sujet de ce film : en sortant de la salle j’étais un peu déçue, je m’attendais à autre chose, d’autant plus que je n’avais lu que de très bonnes critiques sur les  autres blogs. Et puis les jours passant, je remarque que certains passages m’ont vraiment marquée (je l’ai vu dimanche dernier) et que ce film m’accompagner finalement beaucoup plus longtemps que je le soupçonnais.

Après douze ans d’absence, un écrivain retourne dans son village natal pour annoncer à sa famille sa mort prochaine.
Ce sont les retrouvailles avec le cercle familial où l’on se dit l’amour que l’on se porte à travers les éternelles querelles, et où l’on dit malgré nous les rancoeurs qui parlent au nom du doute et de la solitude.

Ce film est d’une beauté époustouflante, c’est vraiment ce que j’en retire comme point majeur.
La lumière, les plans de cadre, les jeux de focale… tout est incroyable et très différent de ce qu’on peut voir dans la plupart des autres films. Certaines scènes sont notamment complètement floues, mais néanmoins magnifiques. Le genre de film où tu as envie de faire pause à chaque scène et de prendre une photo.

Autre point qui m’a marquée : la bande son. C’est simple, je l’écoute en boucle chez moi depuis une semaine et j’envisage de me greffer des écouteurs invisibles pour l’écouter aussi au travail.
Grimes, Blink-182, Camille, Moby… des choix assez éclectiques mais les chansons collent au film de manière incroyable. Vous le savez peut-être, ou pas, mais ce film est tiré d’une pièce de théâtre. Chaque nouvel acte est ainsi séparé par une musique forte, souvent accompagnée d’un flashback du héros qui revit ses moments passés avec sa famille ou d’autres proches. Des scènes de flashbacks d’ailleurs toujours très fortes émotionnellement parlant et qui nous laissent, nous spectateur, un peu tremblant pour débuter le nouvel acte avec une nouvelle intensité.

Quant à l’histoire, elle est très prenante, très intense. Il y a peu de dialogues de la part de Gaspard Ulliel, ce qui permet d’ailleurs de profiter à fond des images et de la musique, tandis que sa famille ne s’arrête jamais de parler et de se disputer de manière assez violente.

Le casting est impressionnant : Cassel, Léa Seydoux, Marion Cotillard, Nathalie Baye et Gaspard Ulliel. Je ne sais plus si j’en avais déjà parlé ici, mais je fais partie de ces gens qui détestent le trio d’actrices françaises Léa Seydoux, Marion Cotillard et Mélanie Laurent. Mais pas dans ce film. Dans ce film, j’ai été touchée par la simplicité de Marion Cotillard qui joue parfaitement juste et de manière assez différente de ses autres films ; j’ai été aussi émue par la naïveté de Léa Seydoux même si elle m’a peut-être un poil moins convaincue que dans La Vie d’Adèle. Vincent Cassel m’a mis une grosse claque, il incarne son rôle de manière parfaite, il le vit totalement. Enfin Nathalie Baye et Gaspard Ulliel, plus dans la retenue sont aussi excellents, plus dans les non-dits et l’incompréhension mais avec une relation très forte.

Ce film, j’en sortais je lui mettais 3/5 mais à vous en parler en écoutant la B.O., je revois les images, la lumière….
Il ne m’aura pas autant transcendée que Mommy qui était d’une violence incroyable et d’une originalité telle que cela va être difficile de faire mieux, mais Juste la Fin du Monde est néanmoins un excellent film et je le crie haut et fort : Dolan, je t’aime.

Ma note : 4/5

Critique Cinéma - Juste la fin du Monde - Xavier Dolan - Affiche du film

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire