[Ciné] Le Monde de Dory

Chronique Cinéma - Le Monde de Dory _ Blog Tache de Rousseur

Le Monde de Nemo est l’un de mes films d’animation Pixar préférés. Si ce n’est mon préféré. J’adore ce dessin animé pour son humour, la manière dont il présente le monde sous-marin et pour ses personnages extrêmement attachants. J’adore Nemo bien sûr, mais j’aime aussi beaucoup Dory que je trouve très intéressante et très drôle.

A l’annonce d’une suite au Monde de Nemo, 13 ans plus tard, j’étais donc enchantée et  j’en attendais, non pas beaucoup,  mais au moins aussi bien que le n°1. Qu’on se le dise tout de suite, je suis ressortie un poil déçue, je vous explique pourquoi.

Un an après le premier film, Marin et Nemo vivent en parfaite harmonie avec Dory, qu’ils ont adoptée dans leur famille. Mais un événement traumatisant vient perturber leur quiétude, et tous trois se lancent à la recherche du passé de Dory. Pourra-t-elle retrouver ses souvenirs ? Qui sont ses parents ? Et où a-t-elle bien pu apprendre à parler la langue des baleines ?

Si dans Le Monde de Nemo on se met en quête de… Nemo, dans Le Monde de Dory, c’est Dory qui se met en quête de sa famille et de ses origines. J’ai trouvé le début du film beaucoup trop « fan movie » et  le reste un peu trop plat : on retrouve les mêmes éléments qui ont fait le succès de Monde de Nemo, sans aucune originalité, en moins drôle et avec des personnages moins charismatiques. J’ai revu Le Monde de Nemo juste après et je suis formelle, Le Monde de Dory contient beaucoup moins d’humour que Le Monde de Nemo.  Moins d’émotions aussi.

Si j’ai beaucoup aimé le nouvel environnement dans lequel nous emmène Pixar, la manière dont est traité le rapport humains/poissons dans les aquariums notamment, que j’ai apprécié de découvrir de nouveaux personnages, il me manque quelque chose pour en faire le chef d’oeuvre qu’est Nemo. Sans m’être franchement ennuyée, car un Pixar n’est jamais mauvais, j’ai trouvé certains passages un peu mous, et encore une fois déjà vus. Certaines scènes de déprime et d’abattement d’un personnage qui duraient 30 secondes dans le 1 vont durer 3 minutes dans le 2, donnant à l’ensemble du film un aspect beaucoup moins comique, plus sombre, ce à quoi je ne m’attendais pas.

J’ai néanmoins beaucoup aimé la manière d’aborder les troubles de la mémoire immédiate de Dory, dont on avait certes un très bon aperçu dans le 1, mais qui sont bien entendus beaucoup plus développés ici, c’est le but. La manière dont la mémoire marche par associations d’idées et comment retrouver la mémoire c’est très instructif, d’autant plus que je sais que cela se passe réellement comme ça dans la vraie vie. C’est également appréciable d’avoir le passé de Dory, cela lui donne plus de profondeur. En ce sens, je trouve ce film utile, ils ne tirent pas sur la corde de la poule aux oeufs d’or, mais je trouve qu’ils auraient pu mieux faire.

Pour conclure, c’est un bon film que tout le monde appréciera, mais pour une fois je trouve que Pixar a eu beaucoup de mal à rester original dans sa suite et à se renouveler… alors que j’adore les suites Toy Story et Monstre & Cie qui sont très novatrices. Dans le Monde de Dory, ça sent un peu le réchauffé.

Ma note : 3,5/5

PS : Je tiens à dire un petit mot sur le court métrage d’introduction que j’ai adoré. Il met en scène un bébé mouette et  est l’une des choses les plus adorables que j’ai vues. Soyez bien à l’heure à votre séance pour ne pas le louper 😉

Avez-vous ce film ou vous intéresse-t-il ?
Si vous l’avez vu, partagez-vous mon avis ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

3 commentaires

  1. Comme je suis contente de lire ton avis car je ressens exactement la même chose ! Je pensais faire un article sur le film mais honnêtement, tu as tellement bien dis ce que je pensais que je ne sens plus la chose nécessaire… Mais par contre je vais faire un article sur le court métrage car il est plus que superbe !
    A bientôt.

    1. C’est vrai que ce court métrage était incroyable ! Tellement mignon j’en ai des coeurs dans les yeux ^^
      Ravie d’avoir pu mettre des mots sur ton ressenti en tout cas 😉

Laisser un commentaire