Adopter un chien – Bilan après 10 mois de vie commune

Adopter un chien en appartement - Blog Tache de Rousseur

Aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours voulu avoir un chien. Je faisais partie de ces gamines avec plein de posters de chiens et de chevaux dans leur chambre, quand mes copines avaient le beau Léo, à l’époque de Roméo + Juliette. ou Titanic.
J’ai pourtant été plutôt gâtée niveau animaux : j’ai eu plusieurs poissons rouges, un hamster, deux chats…. mais jamais de chien ! Je me consolais avec ceux des autres : ma mamie a toujours eu une meute de chiens, et ma meilleure copine avait une très jolie Terre Neuve que j’adorais promener. Et puis j’ai grandi, vieilli même, mais mon envie d’avoir mon propre chien restait toujours bien présente.

Une fois indépendante, j’ai réussi à convaincre mon amoureux d’adopter un chien.
Ainsi, en juillet dernier, je vous présentais Jax, un jeune chien croisé Jack Russel de 7 mois, adopté sur Le Bon Coin.
Cela fait donc désormais 10 mois que Jax vit chez nous et je souhaitais vous faire un petit retour parce que moi-même j’avais beaucoup de questions à l’époque, souvent sans réponses. Adopter un chien est une grosse responsabilité, j’en avais conscience et avais donc de nombreuses questions et mon excitation était souvent remplacée par des instants de panique : allais-je pouvoir lui donner une belle vie ?

J’ai choisi de diviser cet article en 3 parties, correspondants aux 3 grandes questions que je me posais à l’époque : Faut-il adopter un chien ou acheter un chien chez un éleveur ? Faut-il adopter un chien déjà un peu âgé ou adopter un jeune chiot ? Et enfin peut-on avoir un chien appartement ? La plupart de mes explications viennent soit de mon expérience personnelle soit de mon éducateur/comportementaliste qui m’a beaucoup aidé !

Avant de commencer, petit récap’ : Nous avons donc adopté mon chien sur Le Bon Coin et nous étions déjà sa 3ème famille et nous lui avons donné un 3ème nom. Il était âgé de 7 mois, n’avait aucune base de dressage (à part le « non ») et avait très peur des autres chiens. Nous vivons à 2 dans un appartement de 40 m², je suis à la recherche d’un emploi depuis que j’ai Jax et ai donc beaucoup de temps à lui consacrer. Quand je travaillerai mon copain pourra adapter son emploi du temps pour éviter que Jax ne reste 10h de suite seul à l’appartement.
Cela étant dit, place à la suite !

Adopter un chien en appartement - Blog Tache de Rousseur

L’adoption ou l’achat ?

Quand nous nous sommes décidés à acquérir un chien, notre choix se portait sur un achat en élevage car je voulais absolument un Beagle. Cela sur des critères essentiellement physiques (non mais vous avez vu la bouille du petit Charly de Céline Marks ?), je m’en rends compte à présent. Mais aussi parce que je trouvais la taille idéale : j’aime les gros chiens, mais vivant en appartement je devais faire un compromis et le beagle était pour moi pile poil entre 2. Cependant, le seul éleveur que je contactais en région bordelaise refusa de nous vendre un chiot, selon lui un beagle n’était pas fait pour la vie en appartement. D’abord dépitée, ce refus m’a fait réaliser que je souhaitais finalement me tourner vers une adoption, et ce pour plusieurs raisons :

  • Des raisons budgétaires : je me suis vite rendue compte que je n’étais pas prête à débourser 600€ ou 1000€ pour un chiot, sachant qu’il y en existe de très nombreux gratuits ou presque et qu’il faut dans tous les cas prendre en compte les frais supplémentaires une fois à la maison : jouets, nourriture, panier, vétérinaire…
  • Des raisons éthiques : de très nombreux chiens sont dans les refuges et n’attendent qu’un maître qui leur donne de l’amour ! Les chiens des refuges ne sont pas tous fous, certains ont juste eu un premier maître qui n’avait pas réalisé à quel point un chien est chronophage, d’autres dont le maître est mort ou a dû déménager sans possibilité d’emmener son meilleur ami, d’autres encore qui sont tous jeunes et ont simplement eu la malchance de naître dans la rue ! En adoptant un chien on sauve 2 vies : celui qu’on adopte et celui qui aura la chance de pouvoir intégrer la place laissée libre dans le refuge.
  • Une remise en question des raisons pour lesquelles je souhaitais un chien : pour l’amour qu’il apporte à une famille, pas pour son physique. Même si bien sûr avoir un chien mignon est préférable, je me suis dit qu’il y avait des tas de chiens mignons, dont beaucoup de bâtards et que finalement le physique n’était pas  primordial.

Adopter un chien en appartement - Blog Tache de Rousseur

Une mauvaise expérience avec la spa

Logiquement, au moment d’adopter je me suis en premier lieu tournée vers le spécialiste de l’adoption en France : la SPA. Nous avons malheureusement eu une expérience assez malheureuse et j’ai beaucoup hésité à vous en parler, ne souhaitant absolument pas dénigrer le travail génial qu’ils font au quotidien. Mais finalement je me dis que cette expérience sert aussi à montrer qu’adopter un animal n’est pas comme acheter un jean (sauf si on choisit l’option de l’animalerie) et heureusement.

Je ne sais pas si c’est pareil dans toutes les SPA? mais à celle de Bordeaux quand vous arrivez on vous donne un papier un crayon et on vous laisse déambuler seule parmi les allées et les box. Sur le papier, il faut noter l’allée et le numéro de box de chaque chien qui nous intéresse, en se basant seulement sur le physique et le peu de son caractère que l’on peut deviner à travers les grilles puisque rien n’est écrit sur le box concernant le chien.
C’est très dur, voir tous ces chiens enfermés, certains sont prostrés au fond de leur cage, d’autres courent vers vous et collent le maximum de leur corps le long des grilles pour avoir des câlins, d’autres aboient violemment… Bien sûr j’ai voulu tous les prendre, j’ai noté plein de numéros de chiens sur mon petit papier avant de revenir voir la dame de l’accueil qui devait me donner des informations sur chacun des chiens d’après son carnet, de bord, elle même ne connaissant pas tous les chiens présents dans le refuge.
Certains des chiens étaient déjà adoptés et attendaient juste que leur nouveau maître vienne les chercher (et j’étais alors ravie pour eux), mais dans les autres que j’avais noté aucun ne correspondait, selon cette dame, à ma vie en appartement. J’avais peut-être visé un peu gros niveau taille, certes, mais le  manque d’orientation  et de conseils de la part des bénévoles m’a un peu refroidie pour faire une seconde tournée et cibler les tout petits chiens (qui étaient très peu nombreux). Je vous avoue que j’étais un peu dépitée, sachant au fond de moi que mon chien serait très heureux en appartement, que je m’en occuperais comme il faut, et qu’il serait de toute façon plus heureux que sans ce box. J’avais vraiment que pour cette personne nous n’étions que d’un couple de jeunes irresponsables et que nous faisions selon elle une bêtise en voulant adopter, en tout cas elle n’avait aucune envie de nous aider dans notre démarche, c’était clair.
Je suis donc rentrée chez moi, sans chien. J’aurais pu y retourner la semaine d’après, et encore celle d’après si nécessaire, puisque les SPA ont des nouveaux arrivages toutes les semaines en provenance de la fourrière. Cependant, le manque de chaleur humaine et la situation géographique très éloignée de chez moi ont fait que je n’y suis jamais retournée.

Par la suite j’ai rencontré plusieurs personnes ayant adopté à la SPA ou travaillé avec qui ont confirmé mon opinion initiale : ils recherchent des familles « type » avec enfants et jardin, comme si c’était le saint graal.
Malheureusement cela ne suffit pas et certains chiens pourtant placés dans ces familles « idéales » sur le papier leurs sont rendus.

Vous l’aurez compris, mon expérience à la SPA est donc plutôt négative. Mais ce n’est que MON expérience, j’imagine que de très nombreuses personnes en sont sorties satisfaites (j’aimerais vos témoignages !).
Et comme je vous le disais en titre, il n’y a pas que la SPA pour adopter !

Adopter un chien, la SPA mais pas que !

Il existe en effet de très nombreuses associations qui recueillent chats, chiens, lapins… et qui cherchent des familles d’accueil ou des adoptants pour eux. Les tarifs sont les mêmes qu’à la SPA (environ 150€ pour un chien, prix correspondant aux frais engendrés par la castration et la vaccination préalable de l’animal). Beaucoup d’associations font également venir des chiens d’Espagne où les refuges croulent sous les chiens errants à tel  point qu’ils les font venir en France (c’est vers l’une de  ces associations que je m’étais finalement tournée avant de tomber sur Jax).
Il existe aussi Le Bon Coin et autres sites de petites annonces, sur lequel j’ai moi-même trouvé Jax ! J’y ai trouvé beaucoup de chiens à donner ou à vendre pour un prix très raisonnable (j’ai payé Jax 60€), des gens qui s’en séparent car le chien est trop turbulent avec leur jeune enfant, parce qu’ils n’ont pas le temps de s’en occuper, que le chien ne supporte pas sa nouvelle vie en appartement, ou encore qui donnent la portée de leur chienne.

L’adoption est donc pour moi une option à vraiment envisager en premier lieu, elle relève quasiment de l’obligation morale. Un chien est un ami, pas un sac à main donc au final qu’importe s’il n’est pas la gravure de mode que vous espériez ? Bien sûr même en adoptant on se base sur un physique mais cela ne fait pas tout.

Adopter un chien en appartement - Blog Tache de Rousseur

Quant à la race, il faut bien garder à l’esprit que certains traits sont bel et bien avérés , notamment concernant l’énergie du chien : un Jack Russell ou un chien de berger aura plus d’énergie qu’un Coton de Tuléar ou qu’un gros chien pataud… Energie qu’il faudra lui faire dépenser pour éviter de voir vos meubles réduits en charpie. Un chien qui détruit est un chien qui a trop d’énergie et/ou qui s’ennuie.

Mais pour ce qui est du caractère rien n’est plus aléatoire et cela dépendra avant tout de l’éducation qui est donnée au chien les premiers mois de sa vie. Vous pourrez avoir un molosse adorable et un labrador qui mord. Cela dit la race a quand même son mot à dire, quand je lis cet article « Le Jack Russel est-il le chien qu’il vous faut ? » je reconnais Jax à 100% : il creuse des terriers, suit les pistes même en ville, court après les oiseaux, est très possessif (si je caresse un autre chien il va lui aboyer dessus) et a peu de patience (il peut se montrer agressif si on le bouge et grogne quand on lui donne un ordre qui ne lui plaît pas… même s’il obéi car je suis stricte avec lui). Il a du caractère, un sale caractère. Je savais que tels étaient les Jack, c’est pourquoi de prime abord je ne me dirigeais pas du tout vers cette race, car je savais aussi qu’en appartement beaucoup détruisaient. Finalement avec son heure et demie de promenade quotidienne et une présence quasi permanente tout va très bien et je ne regrette absolument pas d’avoir adopter ce petit renard.

Adopter un chien en appartement - Blog Tache de Rousseur

Le soucis avec les éleveurs est qu’ils monétisent la vie d’un animal, en font un business et s’il existe bien sûr des passionnés, il y en a aussi pour lesquels ce n’est qu’un moyen facile de gagner de l’argent. Il n’y a qu’à voir le nombre de chiens saisis par 30 Millions d’amis ou la SPA chez des éleveurs qui maltraitent les animaux et les détiennent dans des conditions déplorables. Il faut donc bien garder à l’esprit qu’il existe des centaines de chien à adopter autour de nous, des chiots ou des adultes ayant déjà vécus en famille. Pensons à eux, ils ne demandent que notre amour 🙂

J’ai vraiment l’impression d’avoir fait une bonne action en adoptant Jax. En effet sa propriétaire voulait le vendre ou le mettre à la rue (quand on voit à quel point il est mignon et gentil c’est incompréhensible !), c’est finalement une voisine qui l’a récupéré, se disant qu’au moins il ne serait pas à la rue en attendant de trouver une nouvelle famille.
Quand on l’a récupéré il était plein de puces, pas vacciné et était assez peureux au premier d’abord  avec les gens (avec mon éducateur on se demande s’il n’a pas été battu) et carrément flippé avec les autres chiens (ce qu’il est resté), et quand je vois tous les progrès qu’il fait au niveau du dressage, de la confiance et tous les endroits où on l’emmène… je me dis qu’on lui a vraiment donné une belle vie et j’en suis heureuse.

Adopter un chien déjà âgé VS adopter un jeune chiot

La première chose à savoir est qu’un chien se dresse quasiment de la même façon quelque soit son âge. J’ai une amie qui s’est mise à vouloir apprendre les ordres de base à sa chienne de 9 ans, sans aucun souci !
La grosse différence faite par l’âge est en revanche la peur du chien face à son environnement extérieur. D’après ma propre expérience, voici les avantages et inconvénients à adopter un chien déjà grand par rapport à un chiot de 2/3 mois.

Adopter un chien en appartement - Blog Tache de Rousseur

Les avantages à avoir un chien bébé : Vers 2-3 mois, un chiot n’a peur de rien, c’est là qu’il faut lui faire voir le monde, l’emmener partout, lui faire voir d’autres chiens, des chats, plein de gens et de lieux différents !
Parce qu’après ces 3 mois, la peur reprend le dessus et il est beaucoup plus compliqué d’enlever la peur d’un chien que de le dresser. La preuve, à part encore quelques soucis au rappel je trouve que Jax obéi plutôt bien. Son gros soucis, c’est sa peur des autres chiens avec laquelle on a beaucoup de mal et la raison pour laquelle nous avons fait appel à un éducateur-comportementaliste.

Les deux premières semaines où nous avons eu Jax, il s’est fait agresser plusieurs fois par d’autres chiens. Lui qui n’était déjà pas très enclin à aller vers ses congénères, par un manque de socialisation dans sa jeunesse je pense, les promenades étaient devenues une vraie galère. C’est bien simple il refusait d’avancer à la vue d’un chien. Grâce aux techniques de notre comportementaliste, il a fait de vrais progrès. Malheureusement il s’est encore fait agresser plusieurs fois et à chaque fois on retombe à zéro. Mais je suis heureuse car depuis un mois ou deux il joue enfin avec d’autres chiens de sa taille, chose inenvisageable avant cela puisqu’il refusait catégoriquement d’approcher ses congénères. Le gros avantage d’adopter un jeune chiot réside donc pour moi dans le fait qu’on est le maître de sa socialisation et de son ouverture au monde extérieur. Si l’on fait les choses correctement, il n’y a pas de raison pour ne pas avoir un chien bien dans sa tête ! A moins que l’éleveur ait privé le chien du monde extérieur (ça arrive) ou qu’il ait subi un traumatisme.

L’autre avantage est de voir à quoi ressemble son chien bébé. J’avoue que l’on est un peu déçus de n’avoir jamais vu Jax tout bébé !

Adopter un chien en appartement - Blog Tache de Rousseur

Cependant, adopter un chien plus âgé peut aussi avoir de gros avantages. Le premier auquel je pense bien sûr est celui de la propreté. Un chiot de 2 mois nécessite une promenade toutes les 2h et s’oubliera quand même forcément de nombreuses fois à l’intérieur. La serpillière sera votre meilleure amie ! A 7 mois, Jax a eu quelques soucis la nuit au début mais c’était occasionnel et beaucoup moins fréquent qu’avec un tout jeune chiot.
Un autre avantage auquel je pense est qu’il est totalement possible d’avoir un chien parfaitement dressé !
Cela ne fut pas notre cas mais beaucoup de chiens à adopter ont déjà fait partie d’une famille et sont donc déjà dressés. Du temps de gagné pour passer plus vite à la partie fun des promenades sans avoir peur de voir son chien s’échapper !

Au final, je ne peux pas dire que je regrette d’avoir pris un chien de 7 mois puisque les avantages compensent selon moi les inconvénients. Il y a des chiens qui ont des problèmes et pourtant leur maître l’a eu tout jeune. Chaque chien est unique !

Avoir un chien en appartement, la chasse aux idées reçues

Si vous habitez en appartement, vous vous dites sûrement qu’il vous est impossible d’adopter un chien autre qu’un chihuahua et que votre chien sera dans tous les cas beaucoup plus malheureux que s’il avait accès à un jardin.
Et bien sachez que cela n’est pas forcément vrai !

Un chien a avant tout besoin de compagnie. Un chien n’est pas un chat (et encore, je connais peu de chats qui n’apprécient pas une présence même s’ils s’en accommodent plus facilement que leurs amis canins), c’est un animal de meute à l’origine qui a donc besoin de présence.
Que vous habitiez en maison ou en appartement, si vous êtes absents 9h par jour (ce qui est fréquent : 7h de travail + 1h de pause le midi + 1h de trajet par jour) cela ne changera rien pour votre chien, il sera malheureux.
Mon éducateur dit qu’on peut laisser un chien jusqu’à 7h seul par jour, mais pas beaucoup plus.

Adopter un chien en appartement - Blog Tache de Rousseur

En théorie, un chien ne s’ennuie pas, s’il peut se dépenser suffisamment lors de ses promenades une fois à l’intérieur, il dort. Il y a certains jours où Jax dort sur le canapé jusqu’à 17h, un vrai chat de salon ! D’autres où il est beaucoup plus actif et demande à jouer avec moi. Il existe des jouets qui servent à occuper le chien pendant son absence, je pense notamment au Kong, qui permet de cacher de la nourriture à l’intérieur du jouet. Je n’en ai pas car nous laissons rarement Jax seul plus de 3-4h et il le vit très bien.

Un chien a besoin de sorties régulières, de rencontrer ses congénères et de sentir de nouvelles odeurs, au moins 3 fois par jour avec un total de 1h30 par jour au minimum. C’est là que le fait d’être en appartement devient un avantage pour votre chien, puisque vous n’avez d’autre choix que de le sortir dans la rue !

Contrairement à ce que beaucoup pensent, les sorties sont autant utiles pour soulager votre animal  que pour lui changer les idées et lui faire sentir le monde qui l’entoure : la rue, les autres chiens, les passants etc. Voilà pourquoi même si vous avez un chihuahua une litière pour chat ne suffira jamais, et pourquoi les chiens en appartement sont souvent mieux lotis que ceux en maison puisque les propriétaires ont la facilité du jardin et souvent ne sortent leur chien dans la rue qu’une fois par jour, et encore… En général, plus la taille du jardin est grande et moins le chien ira se promener hors de chez lui ! Moi la première, quand je suis chez mes parents j’ai la flemme et les promenades du matin et du soir se passent souvent dans le jardin. Un chien qui sort de son environnement habituel est un chien bien équilibré mentalement, qui aboiera moins au moindre bruit, qui sera plus sociable et qui aura moins de chances de devenir agressif.
Ceci est bien entendu vrai dans la mesure où votre chien a le droit a au moins une vraie longue promenade par jour, et pas au même tour de quartier qui dure 10 minutes 3 fois par jour. Nous promenons Jax 10 min le matin vers 9h, 1h l’après midi (où je le lâche pour qu’il puisse se défouler) et 15/20 minutes le soir vers minuit avant de nous coucher. Quelques fois il a même droit à 4 promenades par jour puisque j’essaye qu’il ne reste jamais plus de 6/7h sans faire pipi (sauf la nuit bien sûr). Certes il sait se retenir mais je ne lui impose pas plus que nécessaire dans la mesure où je n’aimerais pas être à sa place.

Adopter un chien en appartement - Blog Tache de Rousseur

Pour terminer cet article je vous dirais simplement qu’un chien c’est du bonheur à l’état pur ! J’avais des chats chez mes parents et je pressentais qu’un chien serait différent, mais pas à quel point ce serait vrai.
Jax nous fait la fête tous les matins quand on se lève, quand on revient à la maison même si l’on a été absent seulement 10 minutes, il adore faire des câlins et est devenu ma bouillotte des soirées d’hiver (il fait pile la bonne taille pour se coincer contre moi quand je suis allongée sur le côté dans le canapé). Il m’apporte également énormément de soutien au niveau moral, étant au chômage depuis de longs mois et donc seule à la maison, heureusement que Jax est là pour m’empêcher de déprimer, et au moins je suis obligée de prendre l’air et de m’aérer l’esprit tous les après-midis ce qui me fait un bien fou.

Pour ce qui est des points considérés souvent comme négatifs :
– Les promenades ne nous embêtent pas. Nous sommes 2 donc ça aide pour les roulements
– Niveau dressage à part quelques frayeurs pour cause de fuite sur la route ça roule plutôt bien ! Je m’amuse comme une enfant à lui apprendre plein de tours parfaitement inutiles
– Nous avons nos parents pour le garder si jamais nous voulons partir en vacances
– Sa petite taille est idéale pour les transports (c’est là que je me rends compte qu’un beagle aurait été trop gros !),
je l’emmène partout avec moi que ce soit en tramway, métro, TGV ou même Canoë cet été ! Il est très sage et ne prend pas de place ! Il ne pèse que 6kg et quelques, ce qui me permet de payer la place de train 7€ seulement.

Adopter un chien en appartement - Blog Tache de Rousseur

Adopter un chien en appartement - Blog Tache de Rousseur

Voilà, c’est fini pour ce long pavé ! J’espère que cela sera utile à certaines d’entre vous car comme je vous le disais, je ne trouvais aucun article vraiment détaillé avant d’adopter mon chien.

Avez-vous aussi un chien ? Ou prévoyez-vous d’en acquérir un ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

21 commentaires

  1. Bravo pour ce joli article et votre adorable Jax ! Vous faites bien de donner votre avis sur les SPA, les adoptions et les élevages. Bien sûr, il ne faut pas généraliser, mais j’ai le même ressenti.

  2. Coucou, je viens de tomber sur ton article et je trouve ça formidable que tu es pris l’initiative de ne pas adopter dans un élevage puisque comme tu dis beaucoup de chien sont en attente. Ton histoire est une belle histoire. Nous nous avons adoptés à la SPA et cela s’est passé différemment. Nous avons eu un coup de cœur pour deux chiens différents (un lévrier pour moi et une dogue pour mon chéri). Le lévrier venais d’arriver mais pas encore à l’adoption donc nous avons demandés la dogue et là par contre les membres de la SPA nous on bien décris son comportement et ont refusés son adoption car nous n’avions pas d’expérience pour ce type de chien, c’était totalement vrai. Et finalement une semaine plus tard nous sommes revenus pour le lévrier et nous ne regrettons absolument pas. Cette fois ils ont acceptés malgré que nous étions en appartement et que c’est quand même une race de chien de course. Mais nos deux personnalités collent complètement à cette race. Nous sommes tombés sur deux bénévoles super calé sur chacune des races ! Voilà notre seule petite expérience à la SPA 😀
    Bonne continuation !

    1. Merci ! Je suis contente que ce soit bien passé pour toi et ton toutou, ça me rassure 🙂
      Même si j’ai eu une mauvaise expérience, si je dois à nouveau adopter un compagnon à 4 pattes je me tournerai à nouveau vers la SPA en premier !

  3. Alors là je craque totalement <3 <3 Ton petit Jax est trop mignon!!
    Bravo pour ce bel article très complet et très bien argumenté, je suis complètement d'accord et j'ai d'ailleurs moi aussi adopté ma chienne, trouvée sous une vieille pirogue abandonnée sur une plage en Colombie. Elle était encore tout bébé et mangeait du sable (sa mère ne pouvais pas subvenir à ses besoins nutritionnels étant elle-même sous-alimentée, d'ailleurs elle était si faible que ses portées étaient toujours de un chiot seulement). On l'a adoptée tout de suite, même si ça a été une galère monstre pour ensuite la ramener en Espagne où on habitait alors (tests sanguins à envoyer à un véto de Bogota qui devait ensuite transmettre à un laboratoire approuvé par l'UE… le plus près était aux Etats-Unis!) mais il était hors de question qu'on la laisse. Aujourd'hui non seulement elle est en très bonne santé, mais elle est aussi hyper affectueuse et très obéissante, j'ai l'impression que les chiens adoptés ont ce petit truc en plus, qu'ils sont plus attachés encore à leur maître quand ils n'ont pas eu une vie facile avant l'adoption.

    1. Ton histoire est très belle ! Tu as toute mon admiration pour avoir entrepris de telles démarches, je ne sais pas si j’orais osé !
      C’est vrai qu’on dit souvent que les chiens adoptés sont reconnaissants envers leurs nouveaux maîtres 🙂

  4. Ton article est top et très complet !
    J’ai moi aussi un petit carlin (que j’ai du acheter mais je partage totalement ton avis sur la question, il est préférable d’adopter) depuis plus d’un an et c’est un vrai bonheur. Moi qui n’ai toujours eu que des chats, je ne me vois plus vivre sans un chien maintenant.

    Ton petit Jax est adorable.
    Des bisous

    1. C’est vrai que comme toi depuis que mon chien ets dans ma vie je me demande comment j’ai vécu sans lui, et je sais que quand il mourra j’en reprendrai un ! C’est tellement d’amour ces boules de poil <3
      Bisous

  5. Ton article tombe à pic, comme toi je rêve d’avoir un chien mais étant en appartement mon copain est catégorique : tant qu’on a est en appartement nous n’en auront pas… Je m’étais malgré tout tourné vers un Beagle moi aussi, j’adore cette race, mais comme tu dis, le plus important c’est aussi l’amour qu’on donne et que cette petite bête nous donne en retour !

    Pour l’instant je suis donc bloqué, chéri chéri ne changera pas d’avis, mais ton article m’a éclairée et je trouve ton chien vraiment adorable sur ces belles photos !

    1. Bon courage, j’ai dû moi-même travailler au corps mon copain… qui est désormais complètement gaga du chien 😉
      La vie en maison est beaucoup plus simple pour les maîtres c’est sûr, en appartement ça demande beaucoup plus de temps mais les chiens s’y adaptent très bien. De l’amour et de l’exercice et ils sont heurux 😉

  6. J’ai beaucoup aimé ton article et je me retrouve complétement. j’ai moi-même adopté un petit Jack il y a un an, il était âgé d’un an à l’époque et avait été abandonné. On a chassé d’un revers de main tous les aprioris que les chiens de refuge (traumatisme/fugue/…) et le fait d’avoir un Jack en appart…et ça été le meilleur choix de notre vie ! C’est un trop plein d’amour chaque jour !

    merci pour ce très joli article !

    1. Merci pour ton gentil mot 🙂 C’est sûr que même un appartement sera toujours mieux que la cage d’un refuge !
      C’est vrai qu’on voit beaucoup de Jack malheureux en appart mais je pense que ce sont des maîtres qui ont confondu poisson rouge et chien 😉

  7. Quel article super complet ! Et quelle petite bouille trop mimi !! 🙂
    Moi aussi j’ai un chien… C’est des responsabilités, quelques contraintes (genre la promenade quand il pleut), mais c’est tellement de bonheur. Je n’ai jamais regretté une seule seconde ma petite boule d’amour. Parce-que c’est ça un chien, que de l’amour.

    1. La promenade quand il pleut ça va de mon côté, mon chien déteste encore plus la pluie que moi haha. A peine sorti faire pipi en bas de l’immeuble il fait demi tour pour rentrer !
      C’est vrai que c’est énormémement d’amour, je pensais le savoir mais je ne me doutais pas à quel point 🙂

  8. Alors ça, c’est un article que je dois montrer à Chérie ! Je rêve d’avoir un chien (moi qui n’en a jamais eu un de ma vie), mais vu qu’on est en appartement, elle veut pas.. Elle veut attendre d’avoir un jardin pour juste qu’il sorte tout seul faire ses besoins. Chose que moi, je ne veux pas ! Bref, un vrai sujet de discorde, et ton article vient vraiment à point pour essayer de lui faire voir les choses différemment !

    1. Une maison c’est certain que ça facilite la vie… du maître ! J’avoue que j’ai envie d’avoir un jardin pour m’épargner au moins une promenade par jour mais après… ai-je envie d’avoir mon jardin plein des excréments du chien ? Pas sûr 😉
      C’est vraiment une question de temps de disponible pour son chien je pense, c’est sûr que le soir après une longue journée de travail il faut se forcer pour promener son chien une heure mais bon. J’espère que vous saurez trouver un terrain d’entente !

      1. En autre les excréments partout dans le jardin, est-ce que j’ai envie que mon chien ne connaisse que le jardin ? Et que quand j’ai envie de partir en balade tout un dimanche après-midi il soit bête parce qu’il connaisse pas ? Non pas du tout :/
        Mais c’est vrai que pour l’instant nos horaires font qu’on est pas trop à la maison, même le chat j’ai l’impression qu’il voudrait nous avoir plus à la maison.

  9. Ton chien est tout mignon et j’ai lu ton article avec plaisir. Ca me fait également plaisir de constater que tu as une attitude très responsable et réfléchie, ça change des adoption faites à la va-vite, parce que « c’est pas cher » et parce que « on verra bien après ». Par contre, petite suggestion, si jamais tu te retrouves à adopter un autre animal dans le futur, fais attention avec les sites comme Le bon Coin, il y a beaucoup d’arnaques (animaux qui n’ont pas l’âge indiqué, non vaccinés, non identifiés…) Heureusement, la loi s’est durcie et il est maintenant interdit de vendre un animal si on n’a pas un numéro de SIRET mais il y a encore beaucoup d’abus. Je te souhaite plein de bonheur avec ton ptit loup ! Bisous

    1. Merci, je suis très contente que mon article t’ait plu 🙂
      C’est sûr que sur Le Bon Coin il y a à boire et à manger… j’ai justement parler avec une personne récemment qui pensait acheter un chiot sevré de 3 mois et finalement chez le vétérinaire elle a appris que son chien n’avait que 1 mois. Après je me dis qu’avec des personnes aussi irresponsables, plus vite on leur retire l’animal et mieux c’est pour lui.
      Bisous !

  10. Ta phrase « En adoptant un chien on sauve 2 vies » m’a beaucoup touchée, elle est très vraie et je n’avais jamais vu cela sous cet angle. Mais la place libre permet effectivement au chien suivant de trouver son nouveau maître !
    Ce doit être un truc chez les éleveurs Bordelais, nous un éleveur a refusé de nous vendre un husky car « c’est incompatible avec vos métiers ». Nous sommes ingénieurs avec des horaires de bureau assez classiques, 9h-18h, mais vivant en maison je n’ai pas vraiment compris l’argument.. Il faut obligatoirement être à la maison H24 pour ces chiens-là ? :/
    Je ne sais pas quelle est la SPA de Bordeaux où tu as été, nous c’était celle de Saint jean d’Illac et effectivement tu es livré à toi-même dans les allées, il faut ensuite retourner dans le bureau pour en savoir plus sur le chien que tu as repéré.. Pas terrible.
    Je suis d’accord avec toi sur l’importance capitale de la socialisation !! Ma belle-soeur (qui pour le coup n’achète que des pures races à 1000€) n’a pas du tout socialisé son Cane Corso et il s’entend très mal avec les autres chiens. Dommage parce que tout le monde a des gros chiens dans la famille.. si tu savais comme ça complique la vie, même les repas de famille….. bref! 🙂
    Nous, on a finalement adopté un husky de 2 mois né dans un élevage..mais de chevaux ^^ On vivait en appartement à l’époque mais étant au chômage tous les deux, on a pu se consacrer totalement à son éducation. Elle a détruit son petit lot d’affaires mais à aucun moment on a regretté, même lorsqu’il fallait la sortir à trois heures du mat ! Oui par contre, l’apprentissage de la propreté c’est sûrement plus contraignant en appart’ qu’en maison 🙂 Ensuite on a déménagé et retrouvé du travail, et on a adopté une seconde femelle husky. Trouvée sur Leboncoin, ses maîtres s’en séparaient parce qu’ils n’avaient plus de temps et plus de jardin non plus. Elle avait déjà 2 ans quand on l’a eue. Au final, les deux poulettes sont dans un grand jardin, et même si l’on ne fait pas de promenades régulièrement (surtout avec ma grossesse alitée, bizarrement^^), elles jouent beaucoup ensemble, cavalent, et sont inséparables. En balade on dirait un mini traineau, elles marchent côte à côte, c’est trop mignon.
    Finalement le plus gros inconvénient d’avoir un ou plusieurs chiens, selon moi, c’est quand tu as envie de partir en weekend ou en vacances : soit tu l’emmènes avec toi, soit tu le mets en chenil ou chez un ami mais ce n’est jamais simple… !

Laisser un commentaire