Mes lectures #4

Mes lectures #4 - Gemma Arterton (Posey Simmonds), L'ile mystérieuse (Jules Verne) et Eragon (Christopher Paolini) - Blog Tache de Rousseur (1)

Environ 1 mois s’est écoulé depuis que je vous présentais mes dernières lectures. Ce mois de janvier a été assez éclectique puisque j’ai lu un roman graphique, un classique de la littérature française pour le Club de lecture du blog Mango & Salt, pour terminer sur un livre fantastique avec ma 3ème relecture d’Eragon. J’ai lu très rapidement la BD, encore plus rapidement Eragon mais j’ai mis plus de 20 jours à lire L’île mystérieuse de Jule Verne.
Je vous donne mon avis !

Gemma Bovery – Posy Simmonds

À Londres, Gemma s’ennuie. Marre de la routine. Marre de la grisaille. Marre de la première femme de Charlie, son mari. Gemma dépérit. Alors lui vient une idée de génie. Elle fait ses valises et embarque Charlie. Direction : la Normandie. Et là, c’est une nouvelle vie. Pensez donc : un pays capable de proposer vingt-cinq sortes de pains différents ne peut être totalement mauvais, non ? Mais la campagne a vite fait d’épuiser ses charmes. Bref, Gemma en a marre (air connu). De tout : des frites au micro-ondes, de Charlie, de la pharmacienne, des Anglais de passage. Évidemment, ça fait du monde. Jusqu’au jour où elle croise un jeune frenchie de bonne famille censé réviser ses examens de droit.

Mon amoureux m’a offert ce roman graphique après que nous avons vu le film (sorti en août 2014). Film pas terrible d’ailleurs (alors que j’avais adoré Tamara Drewe dont l’histoire est aussi tirée d’une BD de Posy Simmonds, toujours avec Gemma Arterton dans le rôle principal). C’est sûrement pour cette raison que j’ai laissé cette BD 1 an dans ma bibliothèque avant de me décider à la lire… Et finalement j’ai été agréablement surprise !
Alors que j’avais trouvé Gemma vraiment antipathique dans le film, dans le livre je trouve que c’est beaucoup atténué, sûrement parce qu’on la suit de plus loin. J’ai également beaucoup aimé l’alternance de courtes bulles à lire et de textes plus longs et élaborés donnant à l’ensemble un caractère de roman graphique plus que de bande dessinée.

Si l’histoire reste similaire à celle du film et que Gemma reste passablement insupportable, j’ai globalement apprécié cette lecture qui m’a donnée très envie de lire le roman graphique de Tamara Drew, puisque pour le coup j’ai adoré le film ! Gemma Bovery – Posy Simmonds // 20,50€

L’île mystérieuse – Jules Verne

Pendant la guerre de Sécession, cinq prisonniers des Sudistes réussissent à s’échapper à bord d’un ballon. Franchissant les océans, l’engin se trouve pris par la tempête et échoue sur une île perdue au milieu du Pacifique. Semaine après semaine, l’ingénieur Cyrus Smith, le reporter Gédéon Spilett, Nab, Pencroff, Harbert, et le chien Top, s’organisent pour survivre, unissant leur talent et leur ingéniosité. Cependant, des faits inexplicables viennent perturber leur nouvelle existence, leur laissant croire à une présence étrangère… Parviendront-ils à percer le secret que cache l’île mystérieuse ?

Ce livre était le choix du Club de lecture MS pour le mois de janvier, placé sous le thème des Classiques littéraires. J’étais ravie de me plonger de ce roman, n’ayant jamais lu aucun ouvrage de Jules Verne et étant très intéressée par le résumé du livre. J’ai cependant vite déchanté… Je fais partie de celles qui n’ont que très moyennement apprécié cette lecture, et ce pour plusieurs raisons.

  • Si dès la première page on est plongé dans le coeur de l’histoire, j’ai trouvé l’intrigue très longue à s’installer et il m’a quand même fallu attendre 500 pages (sur 800) pour avoir vraiment envie de connaître la suite. Le roman est divisé en 3 parties : la  première franchement longue à lire, la seconde un peu meilleure sans m’avoir ravie non plus et c’est en commençant la troisième partie que j’ai enfin pris plaisir à ma lecture… pour être déçue par la fin.
  • Les personnages ne m’ont pas particulièrement touchée : il m’a fallu beaucoup de temps pour réussir à les différencier, pour avoir l’impression de les connaître, et ce n’est qu’après 600 pages que j’ai ressenti une pointe d’affection pour eux. Je n’ai pas spécialement apprécié que Smith soit le seul et l’unique détenteur de tous les savoirs, j’aurais préféré que les personnages puissent agir de concert en mettant leur savoir-faire en commun (à part les connaissances de Pencroff en marine et  du gamin en biologie, les autres ne sont que de la vulgaire main d’oeuvre).Le problème étant aussi que plus j’en apprenais sur le groupe de naufragés, moins je les appréciais tant je les ai trouvés rustres et égocentriques.
    J’ai conscience que les moeurs de l’époque étaient très différentes, mais j’ai trouvé les 5 héros extrêmement violents et barbares envers toutes les créatures vivantes de cette île. Le spécisme au plus haut niveau. Certes il leur fallait chasser pour survivre mais l’auteur décrit ces chasses d’une manière à mon sens très dérangeante et rarement nécessaire. J’en suis même venue à prendre des photos des pages du livre qui m’ont le plus choquée pour vous en donner des extraits… le plus choquant étant sans conteste la technique de recourbement des fanons recouverts de graisse pour perforer l’estomac des animaux qui les mangent.
  • Des évènements providentiels à gogo : Certains sont bien sûr expliqués par le mystère de l’île à la fin, mais les ânes pour tirer la carriole, le tabac qui était « la seule chose qui leur manquait », les phoques pour les peaux, les dugongs pour la graisse et j’en passe. TOUT est sur cette île pas bien grande, et l’explication du mystère de l’île n’est pas suffisante pour justifier ces invraisemblances.
    Cela donne un côté trop facile de cette aventure, tout, absolument tout, est mis à la disposition des naufragés et ça me dérange puisque ça m’empêche de me dire qu’à un moment ils sont mis en danger, qu’il peut leur arriver quelque chose et du coup il n’y a pas d’enjeux. 
  • Ce roman comporte de très nombreuses incohérences, et même si Google n’existait pas à l’époque j’imagine que les auteurs avaient quand même d’autres moyens pour se renseigner. C’est sûrement stupide mais le fait qu’un dugong (sorte de lamantin herbivore et totalement pacifique vivant en rivière) vive dans un lac et attaque un chien, des renards qui s’attaquent sauvagement aux humains et leur sautent dessus, qu’une île du pacifique contienne à la fois des kangourous, des ânes, des jaguars et que sais-je encore, c’était un peu too much.
  • Une fin à l »image du reste de l’histoire, trop facile : j’ai été assez déçue par la révélation quant au mystère de l’île, je m’attendais à autre chose et j’ai été un peu déçue (même si cela m’a donné envie de lire 20 000 lieues sous les mers !) et la fin trop téléphonée m’a un peu laissée sur ma faim justement.

Je terminerai sur une note positive : certes j’ai apprécié seulement 250 pages de ce roman mais pour le coup j’ai dévoré ces 250 pages en quelques heures ! Je ne pouvais plus m’arrêter de tourner les pages. Je reconnais bien entendu que la plume de Jules Verne est excellente, quoique trop axée sur la description à mon goût. Et j’imagine qu’à l’époque ça a dû faire sensation. L’île mystérieuse – Jules Verne (Edition intégrale de 800 pages) // 8,60€

 

Eragon (L’Héritage #1) – Christopher Paolini

Depuis des décennies, le mal règne dans l’Empire d’Alagaësia. Or, un jour, Eragon, un jeune fermier, découvre au coeur de la forêt une pierre magnifique. Elle est si bleue, si lisse ! Fasciné, il l’emporte à Carvahall, le village où il vit avec son oncle et son cousin. Comment pourrait-il deviner qu’il s’agit d’un oeuf, et qu’un dragon porteur d’un héritage ancestral, aussi vieux que l’Empire lui-même, va éclore… ? Dès lors, la vie d’Eragon est bouleversée. Contraint de quitter les siens, il s’engage dans une quête qui le mènera aux confins de l’Alagaësia. Guidé par les conseils de Brom, un vieux conteur, le garçon devra affronter, avec son dragon bleu, les terribles ennemis envoyés par le roi dont la malveillance démoniaque ne connaît aucune limite. Eragon n’a que quinze ans, mais le destin de l’Empire est désormais entre ses mains.

Cela fait déjà la troisième fois que je lis ce livre ! Comme à mon habitude j’ai revu la trilogie Le Seigneur des Anneaux cet hiver et une fois terminé j’ai eu envie de me plonger à nouveau dans un univers similaire, quoi de mieux qu’Eragon ?!  J’avais aussi envie de voir si j’aimais toujours autant l’histoire (mes deux premières lectures datant de 4/5 ans), et la réponse est un gros OUI !

Beaucoup reprochent à Christopher Paolini d’avoir copié Tolkien, certes c’est un monde peuplé de créatures fantastiques : elfes, nains et dragons mais aussi d’autres qui pourraient faire penser aux Orques (même s’ils ont un autre nom) mais l’histoire et la manière de la raconter sont totalement différentes de l’inspiration ! L’auteur a écrit ce premier tome à 15 ans, ce que je trouve incroyable.
L’écriture est très fluide,  facile à lire avec juste ce qu’il faut de descriptions pour s’immerger dans le monde sans pour autant que cela gêne l’action. Les personnages sont très attachants, le héros comme ses amis et les aventures qu’ils vivent sont absolument palpitantes. J’ai beau connaître l’histoire pour l’avoir lue déjà deux fois, je me suis jetée dans le livre la tête la première, passant mon week-end la tête dans l’Alagaësia et dévorant les pages les unes après les autres.

Si vous aimez les sagas fantastiques ou fantasy, je ne saurai trop que vous conseiller Eragon ! Et ne vous fiez pas au film qui est très très nul et ne suit même pas l’intrigue principale du livre 😉 De toute façon je vous donnerai mon avis sur la suite dans mes prochains articles concernant mes lectures 🙂
L’héritage, Tome 1 : Eragon – Christopher Paolini // 10,90€

Mes lectures #4 - Gemma Arterton (Posey Simmonds), L'ile mystérieuse (Jules Verne) et Eragon (Christopher Paolini) - Blog Tache de Rousseur (2)

Avez-vous lu ces trois livres ? Quelles sont vos lectures du moment ?

Tous les liens vers Amazon sont des liens affiliés.

Rendez-vous sur Hellocoton !

3 commentaires

  1. Alors va savoir pourquoi, je n’ai jamais eu envie de lire Eragon quand j’étais ado, alors que j’adorais pourtant les univers fantastiques… Tu n’es pas la première à parler de ces livres en bien, donc je vais finir par les lire à force! (ah et petite coquille dans ton article, tu as écrit des fois « livre » dans ta phrase sur le film!)

    Je n’ai pas non plus lu ce livre de Jules Vernes, en revanche j’avais lu voyage au centre de la terre et j’en garde un bon souvenir! Il me semble que c’était assez fantastique sans être trop tiré par les cheveux (enfin si, sans doute, un peu, mais bon à partir du moment où tu mets des dinosaures dans une histoire, t’as le droit d’y faire un peu n’importe quoi non? ^^)

    Quand à Gemma Bovery, inconnue au bataillon elle aussi. J’ai vu le film Tamara Drewe et je ne m’en souviens pas beaucoup… Je crois que ce n’est pas vraiment le genre d’histoire que j’aime lire, mais le résumé m’a bien plu, donc je l’embarquerai peut-être lors de ma prochaine virée dans une librairie!

    1. Si effectivement tu aimes ce genre d’univers tu devrais aimer Eragon, d’autant plus que ça se lit tout seul !
      Bizarrement même si je n’ai pas trop aimé L’île mystérieuse j’ai bien envie de me lancer dans Voyage au centre de la Terre, tellement culte 🙂
      Et merci pour la coquille c’est corrigé 😉

  2. Ping : Mes lectures #5

Laisser un commentaire